< Retour au sommaire

L’âge des travailleurs belges continue à augmenter chaque année

40% de l’ensemble des travailleurs belges ont plus de 45 ans. Chaque année, l’âge moyen du travailleur belge augmente et le compteur indique actuellement 41,6 ans. De plus, un écart d’âge entre les ouvriers et les employés menace d’apparaître à l’avenir. Plus d’un quart des ouvriers belges a entre 46 et 55 ans, tandis que la majorité des employés appartiennent à la catégorie d’âge des 26-36 ans.

Ces constatations ressortent d’une enquête d’Acerta, menée sur la période 2013 et 2015. Celle-ci montre aussi que, sur le marché du travail, il ne semble y avoir aucune différence entre l’âge à l’emploi des hommes et des femmes. Les travailleurs belges masculins avaient en moyenne 41,3 ans en 2013, contre 41,6 ans en 2015. Chez les femmes, cet âge correspondait à 41 ans en 2013, et affichait déjà six mois de plus en 2015.

Différence d’âge entre les ouvriers et les employés

Un écart d’âge notable apparaît toutefois entre les ouvriers et les employés. Un ouvrier a en moyenne deux ans de plus qu’un employé. Plus d’un quart (28,5%) des ouvriers a entre 46 et 55 ans, tandis que la majorité des employés appartiennent à la catégorie d’âge des 26-36 ans. « Cette grande différence peut principalement s’expliquer par le déplacement de l’emploi du secteur secondaire vers le secteur tertiaire. L’afflux de travailleurs dans l’industrie est inférieur à celui dans le secteur des services », précise Philippe Depaepe, directeur général d'Acerta Bruxelles-Wallonie.

Chez les ouvriers, le groupe des moins de 45 ans a baissé de 1,5 % dans la période entre 2013 et 2015. En 2015, 54% des ouvriers belges avaient moins de 45 ans. Si cette même catégorie a également diminué de 1% chez les employés, elle représentait encore 63% du nombre total d’employés dans notre pays en 2015.

L’entrée toujours plus tardive des jeunes sur le marché du travail

L’afflux des moins de 26 ans sur le marché du travail continue de diminuer: ils commencent leur premier emploi plus tard. Cette constatation peut résulter d’un choix propre au jeune (en raison d’études plus longues ou de voyages) ou d’un accès plus difficile au marché du travail après ses études.

L’absence de longue durée principalement à partir de 46 ans

En Belgique, quatre travailleurs sur dix semblent être âgés de plus de 45 ans. Il convient de souligner que dans la catégorie des 46 à 60 ans, les absences de longue durée ont augmenté de plus de 23% entre 2013 et 2015. « Aujourd’hui, une maladie de longue durée ne constitue plus un motif de licenciement, c’est une des possibles explications de cette hausse soutenue, affirme Philippe Depaepe. Comme l’a indiqué l’étude d’Acerta en collaboration avec l’IDEWE, il importe de garder intact le contact avec le travailleur pendant la maladie. Après le premier mois de maladie déjà, il est préférable que les parties examinent si une réintégration de la personne en maladie de longue durée peut être réalisée et dans l’affirmative, comment. Un coach de réintégration peut soutenir les deux parties dans cette démarche, en vue d’identifier les obstacles pour une reprise du travail et de rechercher des solutions à cet effet. On constate effectivement qu’une réintégration devient plus difficile à mesure que la durée de la période de maladie augmente. »

Les travailleurs les plus âgés dans le métal, le textile et la confection

Nous retrouvons les métiers « jeunes » de notre pays dans les secteurs de la construction, de l’horeca et du commerce de détail. Un tiers des travailleurs du secteur de la construction a moins de 30 ans, et ce domaine n’occupe pratiquement plus aucun ouvrier à partir de 56 ans. « Dans le secteur de la construction, nous observons que le régime du chômage avec complément d’entreprise est constamment appliqué dès cet âge », remarque Philippe Depaepe. Dans l’horeca, un tiers des travailleurs a même moins de 25 ans. Chez les détaillants, l’âge moyen correspond à 38 ans.

Les secteurs du métal, du textile et de la confection occupent les travailleurs présentant la moyenne d’âge la plus élevée. Un ouvrier du secteur du métal a environ 47 ans en moyenne, tandis qu’un ouvrier de l’industrie textile détient le record absolu de 49,4 ans.

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages