< Retour au sommaire

L’accueil et l’intégration des nouveaux collaborateurs gagnent en importance

Comme chaque année, le Top Employers Institute a octroyé son label de qualité des politiques RH: 47 employeurs vont pouvoir se prévaloir du titre. Plus intéressant que les lauriers: ce processus de certification permet d’isoler un certain nombre de tendances, par exemple en matière d’onboarding.

Depuis 1991, cet organisme étudie ce qui distingue un bon employeur, en fonction de neuf domaines nettement centrés sur la façon dont l’entreprise assure l’encadrement et le développement de ses collaborateurs, l’accueil et l’intégration des nouveaux collègues et la progression du talent au sein de l’organisation.

Les chiffres de l’étude montrent que les Top Employers belges accordent une grande importance à l’accueil et à l’intégration des nouveaux collègues. Ainsi, toutes les entreprises ont mis en place un modèle ou cadre déterminé pour l’accueil et l’intégration. En Europe, les chiffres sont légèrement inférieurs, avec 93%. L’importance accordée à la procédure d’accueil se reflète également dans le fait que l’intégration des nouveaux arrivés est confiée à des collaborateurs spécifiques chez tous les participants belges (Europe: 93%).

La qualité des procédures existantes en matière d’accueil et d’intégration fait l’objet d’un suivi permanent. En Belgique, ce contrôle est plus approfondi qu’ailleurs en Europe. Ainsi, le service du personnel de 76% des entreprises donne son avis quant à la méthode d’intégration des nouveaux collègues (64% seulement en Europe) et le nouveau collaborateur lui-même est invité à donner ses premières impressions dans 63% des entreprises (52% en Europe). Le rôle du management est moindre (59%), mais reste plus grand que dans la moyenne des entreprises européennes (46%).

Learning & development: la Belgique obtient de bons résultats

Chez pratiquement tous les Top Employers belges (98%), le collaborateur peut disposer librement de toutes les informations nécessaires pour participer à des formations. En Europe, ce chiffre n’atteint que 90%. Dans notre pays, l’encadrement personnel va si loin que 72% des entreprises certifiées élaborent un plan de développement personnel pour chaque collaborateur. C’est nettement plus que les 66% de leurs homologues européens.

Bien sûr, l’employeur attend un retour sur cet investissement en formation et en éducation. Plus qu’ailleurs en Europe, l’entretien d’évaluation aborde donc des sujets comme les prestations par rapport à la description de fonction (96% chez nous pour 79% en Europe) ou le comportement du collaborateur par rapport aux valeurs formulées par l’entreprise (96% au lieu de 92% en Europe).

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages