< Retour au sommaire

La volonté de prendre des vacances est un bon indicateur du niveau de stress

Cinq semaines de congés par an: c’est ce que voudrait l’employé belge, d’après une étude publiée par Securex. Les Belges prennent principalement des vacances pour se détendre. Et près de la moitié des employés y parviennent vraiment en prenant deux semaines consécutives ou plus. Le nombre de jours de vacances qu’une personne veut prendre semble être un bon indicateur de son niveau de stress.

L’employé belge prend en moyenne 28 jours de vacances par an. 17% prennent 20 jours de vacances, 9% 30 jours, 8% 32 jours et 7% 26 jours. À la question « Si vous pouviez choisir vous-même, combien de vacances prendriez-vous par an? », à peine 3% ont répondu qu’ils prendraient moins de deux semaines. 14% prendraient de trois à quatre semaines, 18% souhaiteraient de neuf à douze semaines et 8% prendraient plus de 13 semaines. La majorité (58%) souhaiterait prendre de 5 à 8 semaines de vacances.

La plupart des employés prennent des vacances pour se détendre (40%). Un employé sur cinq (20%) prend des vacances pour pouvoir voyager. Pour 18%, il s’agit de passer du temps en famille. 13% prennent des congés pour garder les enfants et 6% prennent surtout des congés parce que leur employeur les y oblige, pour bricoler ou pour du développement personnel (chacun 2%). Toutefois, les employés qui prennent des vacances pour réaliser des petits travaux sont généralement plus cyniques quant à leur travail (doute sur son utilité, prise de distance, moins d’enthousiasme) et se sentent plus fatigués.

Vacances longues ou courtes?

La majorité des employés belges prennent pour la plupart plusieurs courtes périodes de vacances (43%). Près d’un employé belge sur trois prend une longue période de vacances et plusieurs courtes (31%). 15% des employés prennent généralement une longue période de vacances et quelques jours de congé épars tandis que 3% ne prennent que des jours épars. 8% prennent des vacances d’une manière encore différente.

48% ont besoin de 2 semaines ou plus de vacances consécutives pour pouvoir se détendre. Parmi ceux-ci, près d’un sur trois (30%) a besoin de deux semaines consécutives, 16% de trois semaines consécutives et 2% même de quatre semaines ou plus. 28% déclarent se satisfaire d’une semaine et pour un employé sur cinq (18%), deux à quatre jours de vacances consécutifs suffisent pour se détendre. 2% sont déjà détendus après un jour de vacances et 4% disent même ne plus avoir besoin de vacances pour le faire. Un travailleur sur cent dit ne pas pouvoir se détendre du tout.

Indicateur de stress

Résultat frappant: plus le nombre de semaines de vacances qu’un individu souhaite prendre est élevé, plus ce dernier est sujet au stress. Parmi les employés qui ont besoin de plus de deux semaines de vacances, 58% éprouvent beaucoup de stress. Quant à ceux qui ont besoin d’une semaine, 45% éprouvent un degré de stress élevé. Finalement, parmi ceux ayant besoin de moins de 4 jours, 32% éprouvent beaucoup de stress. Conclusion: les vacances qu’un individu souhaite prendre, mais aussi le nombre de jours consécutifs dont un employé a besoin pour pouvoir se détendre sont à mettre en rapport avec le stress, l’épuisement et le cynisme. Plus les vacances dont quelqu’un dit avoir besoin pour se détendre sont longues, plus il éprouve du stress, et plus le risque de burn-out est grand. C’est également ce qui ressort des chiffres suivants: les travailleurs qui souhaitent plus de 8 semaines de vacances se montrent plus cyniques vis-à-vis de leur travail (doute sur son utilité, prise de distance, moins d’enthousiasme) et éprouvent davantage de stress que ceux qui prendraient moins de semaines de vacances.

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages