< Retour au sommaire

La transformation numérique des entreprises pâtit d’un manque de vision

Plus de six entreprises sur dix n’ont pas de vision claire à propos de la numérisation. En outre, les personnes sont trop peu souvent le moteur de la transformation, ce qui met en péril l’efficacité et la portée du projet. Autre constat: 88% des RH sont convaincus qu'une meilleure connaissance des données en RH leur permettrait d'évoluer vers un rôle stratégique, mais la direction n’en est pas convaincue.

Les entreprises considèrent trop souvent la transformation numérique comme un projet fragmenté et tiennent rarement compte des RH et du bien-être. C’est ce qui ressort du Test Digimature publié par Attentia, une étude menée auprès de 298 professionnels RH et bien-être provenant de 250 entreprises. Seuls 14% déclarent qu'une vision finie existe déjà au sein de leur organisation. Une approche totale dans laquelle les collaborateurs occupent une place centrale a plus de chances d’aboutir.

Il en résulte une transformation numérique fragmentée en découle. Seuls 12% des répondants indiquent que leur entreprise fait l’objet d'une numérisation complète. Et cette situation induit des problèmes: avancer sans vision globale, sans accorder une place centrale aux collaborateurs dans le processus de transformation mine la probabilité de réussite du projet. À cet égard, il n’est guère étonnant de constater que 23% des personnes interrogées admettent que les collaborateurs de l’organisation considèrent principalement la numérisation et l’automatisation comme une charge voire une menace. Mieux encore: 29% n’ont aucune idée de ce que pensent les membres du personnel à propos de la transformation.

Pour arriver à une transformation fructueuse, une collaboration de l’ensemble de l’organisation s'impose. L’IT, d'une part, et les RH et le Bien-être, d’autre part, gagneraient à se rapprocher. Il ressort des chiffres que la majorité des collaborateurs en RH et bien-être connaissent parfaitement les possibilités qu’offre la numérisation dans leur domaine de spécialisation. 88% des personnes interrogées sont convaincues que l’analyse numérique des données sur les RH et le Bien-être recèle une importante valeur stratégique pour l’entreprise et permettra au département RH d'évoluer vers un rôle plus stratégique. Le fait que dans seulement 45% des entreprises, la direction partage également cet avis témoigne une nouvelle fois d’un manque de communication et de vision au sein de nombreuses organisations.

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages