< Retour au sommaire

La reconnaissance est un levier de performance

Pour nombre d’employeurs, la reconnaissance au travail s’exprime encore avant tout, et parfois même uniquement, par la rémunération et ses diverses composantes. Erreur: les collaborateurs sont aujourd’hui en demande d’une reconnaissance plus symbolique, plus diversifiée, et surtout authentique. Bonne nouvelle en conjoncture difficile: celle-ci est peu coûteuse et représente même un levier de performances.

« Depuis longtemps, les entreprises font des choses en matière de reconnaissance, mais sans forcément les placer sous une telle étiquette, observe Jean-Pierre Brun, professeur titulaire au département de management de la Faculté des sciences de l'administration de l'Université Laval, spécialiste de la reconnaissance au travail. Et elles font des choses souvent sans en être conscientes et, souvent aussi, sans activer les bons leviers. »

Le dossier de l’édition de mars-avril 2015 de HR Square vous dévoile les quatre formes de reconnaissance en milieu de travail et ouvre des pistes pour développer des actions concrètes adaptées à votre contexte de travail. Laurent Taskin, professeur de management humain et des organisations à la Louvain School of Management et président de l’Institut des sciences du travail de l’UCL, y souligne notamment en quoi la fonction RH doit être « garante » de la reconnaissance par un management plus humain.

Notre dossier présente par ailleurs sur les bonnes pratiques développées chez Lampiris, au sein du groupe Accor, chez Electrolux, au CPAS de Molenbeek-Saint-Jean et à l’Université catholique de Louvain (UCL).

Parmi les diverses formes que peut prendre la reconnaissance, le fournisseur alternatif d’énergie Lampiris mise sur la reconnaissance du travailleur en tant qu’être humain et de sa contribution au processus de travail au travers d’un dispositif de co-création. « On peut copier la stratégie d’une entreprise, on peut copier ses produits et services. Mais on ne peut pas copier sa culture, explique Isabelle Lavergne, DRH chez Lampiris. Or, gérer une culture qui évolue est plus facile si l’on implique le personnel en profondeur dans ce changement. » 

HR Square n°3 est d’ores et déjà disponible. Demandez un numéro d’essai gratuit à jens.ottoy@hrsquare.be ou prenez contact par téléphone au 02/515.07.60.

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages