< Retour au sommaire

La recherche d’un emploi en ligne est un sujet tabou… même à l’égard du partenaire

À l'ère des statuts publics et du partage généralisé sur les médias sociaux, la recherche d'un emploi est encore tabou. C'est ce qui ressort d’une étude d’Indeed, intitulée Privacy of Job Search. Les deux tiers des sondés (65%) craignent que d'autres ne découvrent qu'ils sont à la recherche d'un (nouvel) emploi.

Dix mille chercheurs d'emploi dans neuf pays ont été interrogés afin de mieux comprendre les préoccupations des personnes à la recherche d'un emploi. Près du quart des chercheurs d'emploi interrogés (24%) ont indiqué que c'était le sujet sur lequel ils étaient les moins susceptibles de partager des informations en ligne, au même niveau que les finances personnelles. A contrario, les relations personnelles sont le sujet le plus populaire sur les médias sociaux. Près d'un tiers de tous les participants (31%) ont indiqué que c'était ce dont ils parlaient le plus souvent en ligne.

Cependant, cette franchise ne s'applique pas toujours aux relations personnelles dans le monde « réel ». Les chercheurs ont noté que la peur contribue à taire le processus de candidature. La moitié des chercheurs d'emploi ne diraient même pas à leur partenaire qu'ils vont postuler. 60% des candidats de plus de 55 ans cachent leur recherche d'emploi à leur partenaire, ce qui en fait le groupe le plus réservé dans ce domaine.

Les Hollandais plus relax, les Britanniques les moins ouverts

Les chercheurs d'emploi britanniques sont les plus taiseux, d’après cette enquête. Seuls 37% d’entre eux ont dit à leur partenaire qu'ils postulaient à un nouvel emploi. Les Français sont un peu moins réticents (41% le diraient à leur partenaire). De l'autre côté du spectre, les Hollandais font preuve de la plus grande ouverture. 61% n'éprouvent aucune difficulté à discuter de leur recherche d'emploi avec leur moitié.

Les candidats craignent que d'autres ne découvrent qu'ils cherchent du travail, mais cette crainte est loin d'être la même dans tous les pays. Une fois encore, les Hollandais se sont révélés les plus relax en la matière. Près des deux tiers (62%) ont déclaré ne pas s'en inquiéter. C'est plus du double des Français (dont seulement 24% ne s’en inquiétaient pas), des Irlandais (26%), des Canadiens (27%), des Australiens (28%) et des Britanniques (31%).

Il semble y avoir un mélange de craintes pratiques et plus personnelles. 40% des personnes à la recherche d'un nouvel emploi craignent que leur employeur ne le découvre. Un tiers d’entre eux (34%) craignent de ne pas décrocher l'emploi et un cinquième (20%) d’être déprimés par cet échec.

Le besoin de garder le secret suscite de fortes émotions chez les gens qui essaient de changer d'emploi. Les deux tiers (64%) se disent préoccupés par la recherche d'un nouvel emploi. La moitié d'entre eux sentent qu'ils ont quelque chose à cacher. Un tiers (33%) a même l'impression de vivre une double vie.

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages