< Retour au sommaire

La promotion d'une alimentation saine au travail n'est pas (encore) une priorité

L'essentiel des actions de prévention en matière de santé à l’égard du personnel est absorbé par l'aménagement du lieu de travail, l'amélioration de l'ambiance au travail et la lutte contre le tabagisme. Les entreprises sous-estiment ainsi les vertus de l'alimentation comme remède contre l'absentéisme.

Deux employeurs sur trois estiment important d'accorder de l'attention à la santé pour combattre l'absentéisme pour cause de maladie et amener le personnel à travailler plus longtemps. Mais seuls un employeur ou un travailleur sur dix reconnaissent que leur entreprise s'investit désormais davantage au profit de la santé du personnel. Ce constat ressort d'une enquête menée pour le compte de Tempo-Team par un bureau d'études indépendant auprès d'un échantillon représentatif de 800 travailleurs et 250 employeurs.

L’analyse montre en outre que les travailleurs soucieux de leur santé éprouvent bien des difficultés à adopter aussi une alimentation équilibrée sur le lieu du travail. Selon les travailleurs et les patrons interrogés, seule une entreprise sur dix aurait l'habitude de les conseiller sur le plan nutritionnel. Dans les cafétérias et cantines, l'alimentation saine est une denrée rare: seulement 15 % des travailleurs – et guère plus de patrons – interrogés constatent dans l'entreprise une augmentation de l'offre en boissons non sucrées, collations saines et plats équilibrés. Mais 10% des répondants déclarent l'inverse!

Les employeurs confessent d'ailleurs que la priorité actuelle ne va certainement pas à une alimentation saine dans le cadre d'une politique active de prévention des maladies. À peine un patron sur dix reconnaît que les mauvaises habitudes alimentaires sont une cause importante provoquant l'absentéisme et contre lesquelles il serait possible d'entreprendre davantage. Seul un patron sur dix déclare prendre des mesures censées stimuler la vitalité et la santé du personnel, par exemple en augmentant l'assortiment d'aliments sains au travail et en avertissant les collaborateurs qui présentent des signes manifestes de vie déséquilibrée, par exemple ceux souffrant d'embonpoint ou très portés sur le tabagisme.

Promouvoir une alimentation saine au travail est un remède important pour combattre l'absentéisme pour cause de maladie. Un employeur sur trois constate que cet absentéisme continue d'augmenter et considère même que le prévenir ou le diminuer est l'un des principaux challenges des ressources humaines pour les années à venir. Malgré ce constat alarmiste, un employeur sur quatre reconnaît que l'entreprise pourrait mener une politique de prévention bien plus active, mais ne prend aucune action spéciale. Élément positif tout de même: 70 % des travailleurs et plus de 60% des employeurs estiment que des efforts en prévention seraient parfaitement envisageables dans l'entreprise. La moitié des collaborateurs sont d'ailleurs conscients que la santé est importante pour travailler plus longtemps et éviter des maladies causant des absences.

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages