< Retour au sommaire

La modération salariale, le saut d’index et le tax shift sont favorables à l'emploi

C’est ce qu’affirme la FEB sur base du rapport annuel d'IBM Plant Location International: le nombre d'emplois générés par de nouveaux investissements directs étrangers en Belgique a crû en 2015 de 17% par rapport à 2014 et de près de 80% par rapport à 2012. Par ailleurs, les pertes d'emploi dues à des délocalisations d'entreprises étrangères ont sensiblement diminué.

Des données émanant des fédérations sectorielles indiquent un outre qu'en 2016 aussi, bon nombre de grands projets d'investissement sont en chantier. Une enquête non exhaustive menée auprès des membres de la FEB révèle, pour sa part, un portefeuille d'investissements prévus d'un montant de 3,5 milliards EUR.

« L’attrait d'investissements d’entreprises est généralement tributaire de la relance économique naissante, mais l'attrait de projets d'investissement à grande intensité de main-d’œuvre d'entreprises étrangères dépend quant à lui de l'influence cumulée de la modération salariale, du saut d'index et du tax shift. Les choix politiques opérés par ce gouvernement et l'accord salarial modéré des partenaires sociaux commencent clairement à porter leurs fruits en termes de croissance et d'emploi », commente Pieter Timmermans, administrateur délégué de la FEB.

Plus d'investissements est synonyme de plus d'emplois

L'étude d'IBM-PLI est réalisée selon la même méthodologie depuis une dizaine d'années, ce qui permet une comparaison aisée au fil du temps. Elle révèle qu'en Belgique, 7.432 emplois ont été créés en 2015 grâce aux investissements directs étrangers (IDE) issus de 217 projets: cela représente 17% ou environ 1.250 emplois de plus qu'en 2014 (issus de 219 projets) et près de 80% de plus qu'au creux de 2012, année au cours de laquelle les IDE n'ont généré que 4.000 emplois issus de 158 projets seulement. 2015 est ainsi l'année où il y a eu le plus d'emplois générés par les IDE depuis la crise économique de 2008. Néanmoins, force est de constater que des améliorations peuvent et doivent encore être apportées car, au cours de la période 2003-2007, les IDE généraient chaque année 8 à 10.000 emplois.

Un autre constat important de l'étude est que le nombre d'emplois perdus en Belgique par suite de délocalisations d'entreprises étrangères a considérablement diminué ces dernières années. On n'en dénombrait plus que 3.400 en 2015, contre près de 14.000 en 2012. Au final, les investissements directs étrangers ont donc créé près de 4.000 emplois supplémentaires en 2015, alors qu'en 2012, la Belgique en perdait 10.000 sur ce poste. Le revirement est surtout spectaculaire au niveau des activités de production industrielle (de -10.342 à +1.350).

Rétablissement de la compétitivité

La FEB plaide – dans le prolongement de la loi de 1996 (loi sur la norme salariale) – pour une loi sur la « restauration » structurelle de la compétitivité. « D’ici à la fin de 2016, notre handicap salarial avoisinera en effet toujours les 10%. Les investisseurs étrangers potentiels se basent en effet sur des comparaisons des écarts salariaux réels (et non pas relatifs par rapport à 1996) pour décider d’établir ou non une unité de production en Belgique. Même si la productivité “macro-économique” est légèrement plus élevée en Belgique que dans les trois pays voisins, un investisseur étranger qui prévoit un investissement partira du principe qu’il obtiendra une productivité comparable en Belgique ou dans un des trois pays voisins. L'élément qui fait pencher la balance est et reste la différence de coûts salariaux. »

La politique menée au cours de la première moitié de cette législature commence indiscutablement à porter ses fruits, conclut Pieter Timmermans. Plus d'emplois, plus d'investissements, moins de faillites,... Si l'on souhaite poursuivre sur cette lancée en 2017-2019, une réforme de l'impôt des sociétés s'impose, tout comme une bonne loi sur la norme salariale. Je suis convaincu que nous pouvons encore enregistrer de meilleurs résultats. Nous devons continuer à investir dans l'enseignement, la recherche et le développement, les avancées technologiques et l'entrepreneuriat. »

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages