< Retour au sommaire

La demande d’emploi wallonne passe sous la barre des 200.000 unités

Au Sud du pays, le nombre de demandeurs d’emploi inoccupés (D.E.I.) repasse sous la barre des 200.000, annonce le Forem. Il s’affichait, fin avril, à 197.323 (soit - 0,5% par rapport à avril 2018). La baisse la plus importante à un an concerne les D.E.I. âgés de 25 à moins de 30 ans.

Fin avril, la Wallonie comptait 128.224 demandeurs d’emploi (D.E.) demandeurs d’allocations et 25.599 jeunes en stage d’insertion professionnelle. À ceux-ci s’ajoutent d’autres demandeurs d’emploi inoccupés: 30.517 personnes inscrites obligatoirement et 12.983 demandeurs d’emploi qui se sont librement inscrits, pour un total de 197.323 D.E.I. Ceux-ci représentent 12,5% de la population active wallonne.

Entre fin mars et fin avril 2019, le nombre de D.E.I. a diminué de 1,6%, ce qui équivaut à 3.188 personnes de moins dans la demande d’emploi wallonne.

956 demandeurs d’emploi de moins qu’en avril 2018

La demande d’emploi wallonne demeure en recul à un an d’écart. À la fin du mois d’avril 2019, le nombre de D.E.I. enregistre une diminution de 0,5%, correspondant à 956 personnes de moins qu’un an auparavant.
La baisse à un an d’écart concerne presque toutes les catégories administratives de demandeurs d’emploi:

  • demandeurs d’emploi demandeurs d’allocations: - 6,7% (soit 9.162 personnes)
  • jeunes en stage d’insertion: - 7,9% (soit 2.207 personnes)
  • demandeurs d’emploi inscrits librement: - 3,3% (soit 441 personnes)
  • demandeurs d’emploi inscrits obligatoirement: + 55,2% (soit 10.854 personnes)

Rappelons que cette dernière hausse est simplement attribuable à la réintégration dans la demande d’emploi des D.E. inscrits à la demande des CPAS, ce qui affecte encore les évolutions annuelles.

Les diminutions de la demande d’emploi les plus marquées à un an d’écart concernent les D.E.I. âgés de 25 ans à moins de 30 ans (- 5,5%), ainsi que les jeunes de moins de 25 ans (- 3,2%).

Concernant la durée d’inoccupation, la demande d’emploi augmente sur base annuelle parmi les personnes le plus récemment entrées dans la demande d’emploi (+ 6,4% de personnes comptant moins de six mois d’inoccupation). Les autres classes de durées d’inoccupation sont en recul sur base annuelle: - 1,7% chez les personnes inoccupées depuis six mois à moins d’un an, - 2,3% entre 1 an et moins de 2 ans, - 3,3% entre deux ans et moins de cinq ans d’inoccupation, - 2,2% auprès de celles inoccupées depuis cinq ans et plus.

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages