< Retour au sommaire

La Belgique atteint deux objectifs des indicateurs EU2020

47,5% des 30-34 ans sont titulaires d’un diplôme de l'enseignement supérieur (pour un objectif de 47% ou plus) et la proportion des jeunes entre 18 et 24 ans qui quittent prématurément l’école sans avoir obtenu de diplôme de l’enseignement secondaire supérieur s’affiche à 8,6% (pour un objectif de 9,5% ou moins). Toutefois, le pourcentage de jeunes de 15 à 24 ans qui n'ont ni emploi, ni éducation, ni formation s’élève à 9,2%, l’objectif étant de 8,2% ou moins.

Ces données sont publiées par Statbel, l'office belge de statistique, sur base des premiers résultats annuels de l'Enquête sur les forces de travail pour l'année 2018. L’enquête renseigne notamment sur les caractéristiques de la population en termes de formation. L'objectif de la stratégie EU2020 visant à ce que 47% des 30-34 ans soient titulaires d’un diplôme de l'enseignement supérieur est atteint par la Belgique en 2018. 47,5% des 30-34 ans de Belgique détiennent un diplôme de l’enseignement supérieur. Ce pourcentage était encore de 45,9% en 2017. La Belgique se situe ainsi largement au-dessus de la moyenne européenne, qui s’élevait à 39,9% en 2017. Les femmes enregistrent de bien meilleurs résultats que les hommes dans ce domaine. En Belgique, 54,4% des femmes âgées de 30 à 34 ans sont titulaires d’un diplôme de l’enseignement supérieur, contre 40,6% des hommes de la même tranche d’âge. Parmi la population totale des 15 ans et plus, 32,7% détiennent un diplôme de l’enseignement supérieur.

Interruptions prématurées de scolarité

Un autre objectif est de réduire la part des jeunes quittant prématurément l'école à moins de 9,5%. La Belgique atteint cet objectif depuis 2016. En 2018, le pourcentage de personnes âgées de 18 à 24 ans n’ayant pas obtenu de diplôme de l’enseignement secondaire supérieur et ne suivant plus d’enseignement ou de formation, sous quelque forme que ce soit, s’élève à 8,6%. En 2017, il était de 8,9%. Ici aussi, les femmes font mieux que les hommes avec 6,5% de décrochage scolaire pour 10,6% chez les hommes.

Ni emploi, ni éducation, ni formation

Enfin, un troisième objectif est de réduire le pourcentage de jeunes de 15 à 24 ans qui n'ont ni emploi, ni éducation, ni formation (indicateur NEET) à un maximum de 8,2%. Ce taux est de 9,2% en 2018, soit 0,1 point de pourcentage de moins qu'en 2017. Parmi ces jeunes, seuls 13,4% sont titulaires d’un diplôme de l’enseignement supérieur et seuls 34,8% sont activement à la recherche d’un emploi et disponibles sur le marché du travail.

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages