< Retour au sommaire

Immobilisme exceptionnel des salaires dans l’ICT

Il y a peu ou pas d’augmentation de salaire octroyée dans le secteur des services & solutions ICT au-delà de l’index, indiquent Agoria et Hudson qui observent dans le même temps que des augmentations salariales d’environ 1% sont consenties chaque année sur l’ensemble du marché belge, tous secteurs confondus.

Cet immobilisme des salaires dans l’ICT est d’autant plus exceptionnel qu’il se produit pour la deuxième année d’affilée. Comment cela se fait-il? Selon les entreprises qui ont participé à l’enquête, ce serait dû au moins partiellement au fait que la pression exercée par les sociétés mères (internationales) pour ne pas accorder d’augmentations salariales reste très grande. Par ailleurs, la concurrence des prix exerce une pression sur les coûts salariaux et nous observons une augmentation claire de l’engagement de freelancers en lieu et place d’employés sous contrat salarié.

Mouvements dans les télécoms

Dans le secteur des télécoms, lié de près à celui des services & solutions ICT, Agoria et Hudson observent pourtant bien une évolution positive. « Si peu d’augmentations salariales ont eu lieu l’année dernière, il en va autrement cette année avec une augmentation de la médiane de 1,90%, hors index. Cela vient du fait que le marché est dominé par un certain nombre de grands acteurs qui continuent à accorder des augmentations. »

Fonctions clés dans les différents secteurs

La différence entre ces secteurs est encore plus nette lorsqu’on regarde deux fonctions clé en particulier. L’analyste développeur – fonction clé dans les services & solutions ICT – n’a bénéficié d’aucune augmentation salariale au-delà de l’index alors que l’ingénieur système – fonction clé dans les télécoms – a quant à lui bénéficié d’une augmentation de salaire de 1,59% hors indexation. « Ainsi la pression s’accroit-elle sur le secteur des services & solutions ICT. Ce secteur voit, en raison des augmentations salariales limitées, de bons collaborateurs dans des fonctions critiques leur échapper. »

Avantages extra-légaux?

Bien entendu, la fiche de salaire comprend bien plus que le seul salaire de base. On peut ainsi constater que, dans ces deux secteurs de l’ICT et des télécoms, c’est plus sous la forme d’un bonus (target bonus, bonus CCT 90 , etc) que l’effort salarial est consenti. « Aussi bien le nombre de personnes qui ont reçu un bonus que les montants de ces derniers ont ainsi augmenté, surtout au niveau du Senior Management. A travers nos questions posées aux entreprises participantes, il apparaît que ce ne fût pas un choix conscient d’accorder plus de salaire variable à ce niveau, mais que les résultats des entreprises ont tout simplement été meilleurs que les dernières années, ce qui a permis d’accorder plus de rémunération variable. Nous voyons bien ici que quand le bonus est payé, le plus souvent encore en cash, c’est surtout aux employés, aux cadres et au management. Au niveau du Senior Management, nous pouvons observer des combinaisons dans lesquelles une partie du bonus est accordée sous une autre forme qu’en cash. Les formes les plus courantes dans ce cas sont assurance de groupe, warrants et fonds de pension. »

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages