< Retour au sommaire

Humanisation de l’hôpital: « Nos métiers comprennent qu’ils ont à former une seule équipe »

Le souci d’humaniser l’hôpital n’est pas neuf. Toujours perfectible et jamais abouti, ce chantier - qui doit aussi tenir compte des évolutions de la société - gagnerait à s’inscrire dans des pratiques de gouvernance innovantes et multidisciplinaires. Premiers éclairages et inventaire des domaines d’action avec un panel de professionnels seniors évoluant dans le secteur des soins, mais aussi au-delà.

Quel pourrait être le périmètre d’une démarche innovante d’humanisation de l’hôpital? La question était à l’agenda de la première table ronde organisée par la Governance Mentor Association, avec le soutien de HR Square. Objectif: identifier ce qui rend ou pourrait rendre un « mentor » performant en matière de gouvernance d’entreprise dans ce secteur. « À l’hôpital, on met le patient au centre des préoccupations médicales, mais il n’y a pas que le patient à prendre en considération dans une perspective d’humanisation de l’hôpital, introduit Serge Hubert, Managing Director de l’association. L’hôpital est aussi un lieu où se prennent de très nombreuses décisions à différents niveaux ayant chacune des conséquences et des impacts sur l’entièreté de la chaîne hospitalière. Sommes-nous suffisamment conscients de la manière dont nous mettons les acteurs des soins au travail? Quelles pratiques de gouvernance choisir et mettre en oeuvre? Comment traduire celles-ci en comportements au quotidien? » 

Pour défricher le thème, un panel multidisciplinaire a été réuni en juin dernier dans le cadre prestigieux du Cercle de Lorraine: Gauthier Saelens, directeur général du Grand Hôpital de Charleroi; Christian de Landsheere, directeur médical à l’Intercommunale de Soins Spécialisés de Liège (ISoSL); Muriel Van Antwerpen, directrice des ressources humaines des Cliniques universitaires Saint-Luc; Valérie Victoor, conseiller général de Santhea, l’association professionnelle des établissements de soins, et Bruno Schröder, Technology Officer chez Microsoft. La table ronde était animée par Serge Hubert avec l’appui de Johan Vanden Eynde (avocat), Déborah Fischer (réviseur), Bernard Hullaert et Ronny Van Hoorebeke (consultance).

« Beaucoup de nos hôpitaux sont actuellement en travaux. On observe d’importantes évolutions dans la manière de concevoir, d’aménager et de décorer les institutions de soins, explique notamment Valérie Victoor. On les envisage désormais davantage comme des lieux de vie avec une multiplicité de services, voire la création d’espaces artistiques ou ludiques. On y facilite l’accès aux nouvelles technologies dans des salons dédiés et/ou au sein même des chambres. La tendance est à la constitution de pôles médicaux autour du malade, ce qui revient à casser les frontières entre les services. Différentes initiatives sont prises pour stimuler l’interaction entre le patient et des fonctions qui n’étaient pas en contact direct avec lui, comme l’hôtellerie. On supprime progressivement les cloisons, ce qui se fait de façon encore très expérimentale. Plus largement, les projets d’hospitalisation à domicile traduisent eux aussi la recherche d’une meilleure prise en compte de l’humain dans sa réalité et dans son quotidien. »

La question de l’humanisation de l’hôpital est aussi une question de management. « Pour être transparent avec le patient, il faut commencer par être transparent dans son management, relève Gauthier Saelens. Il y a un effort de plus en plus visible en matière de transparence sur les stratégies et dans la gestion de l’hôpital. Si on est déjà transparent avec son personnel, il sera plus facile que celui-ci le soit avec le patient. Ce ne sont pas deux mondes qu’on peut considérer comme différents. »

Christian de Landsheere appuie: « Les divers corps de métier de l’hôpital doivent comprendre qu’ils travaillent pour former une seule équipe. Il y a un enjeu clair de décloisonnement. Certaines disciplines sont naturellement proches au sein de l’hôpital et, pourtant, elles ne communiquent pas suffisamment. Il s’agit de construire un hôpital où l’on a une vision d’ensemble, une identité partagée au sens de communauté au travail ; où les équipes sont alignées ; où l’information circule. Ce qui exige de former le management. » Mais les structures hospitalières restent encore très corporatrices. « Un énorme chantier s’ouvre à nous dans ces aspects cross-fonctionnels et intermétiers, estime Muriel Van Antwerpen. D’autre part, travailler à l’humanisation de l’hôpital passe par travailler au bien-être du personnel qui est soumis à une forte charge professionnelle et émotionnelle, à une forte pression financière, au stress. Les équipes sont en souffrance… »

Vous pouvez lire l’intégralité du compte-rendu des débats de la table ronde dans l’édition n°6 de HR Square (septembre-octobre 2015). Demandez un numéro d’essai gratuit à Jens Ottoy ou prenez contact par téléphone au 02/515.07.60. Pour devenir membre du réseau HR Square et ne manquer aucune de nos éditions, contactez Nathalie Dierickx.

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages