< Retour au sommaire

Enrayer l’excès de sédentarité au travail

Un groupe d’experts académiques conseille aux employeurs de s’attaquer aux effets négatifs de la sédentarité au bureau. Si l’usage de postes de travail « assis/debout » est encouragé, le seul fait de se lever de temps en temps, de se déplacer vers un collègue ou de mener des réunions debout peut déjà faire une différence.

Cette prise de position, baptisée The Sedentary Office, a été émise lors d’un événement organisé à Londres, l’Active Working Summit. Les études montrent que travailler de façon prolongée en position assise et sédentaire tend à accroître significativement les risques de maladie cardiaque, de diabète, d’obésité, de certains cancers, de dépression et de problèmes musculaires.

La recommandation de ces experts est notamment d’encourager les collaborateurs à régulièrement se lever de leur place pour travailler dans des positions debout et/ou à avoir de légères activités, à raison de deux à quatre heures par jour.

Le panel appelle également à l’augmentation de l’usage de postes de travail permettant de travailler de façon plus ou moins prolongée en position debout. En Scandinavie, par exemple, pas moins de 9 travailleurs de bureau sur dix ont la possibilité de choisir d’utiliser des postes de travail dit « sit-stand » (assis/debout) permettant de passer librement d'une position à l'autre tout au long de la journée pour rester en forme et productif. Au Royaume-Uni, seuls 1% des travailleurs ont cette possibilité.

Photo: Ergotron 

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages