< Retour au sommaire

Données RH: les entreprises mesurent beaucoup, mais analysent peu

L’analyse de données RH est menée avec d'importantes disparités entre les entreprises qui possèdent des implantations internationales et les entreprises purement belges en matière, montre une enquête publiée par Partena. Nos entreprises apparaissent à la traîne, aussi bien en matière de connaissances que de l’utilisation de données RH et business.

L’enquête a été menée auprès de 223 professionnels RH d'entreprises de plus de 50 travailleurs. Ceux-ci sous-estiment la plus-value d’analyses explicatives et alignent trop peu leurs données RH aux objectifs de l’entreprise. « La masse salariale est pourtant le principal poste de dépenses dans la plupart des entreprises et toute optimalisation influence directement les résultats de l'entreprise », observe Henk Fockedey, expert chez Partena Professional.

Ainsi, seul un professionnel belge en RH sur deux comprend ce que recouvrent les notions « HR Metrics » (l’analyse descriptive des données RH) et « HR Analytics » (l’analyse prédictive des données relatives aux RH et aux activités de l'entreprise). En outre, le fossé qui sépare, en matière de connaissances, les entreprises qui possèdent des implantations internationales (56%) et les entreprises purement belges (35%) est important. La plus-value qu'apportent les données chiffrées RH contraste également fortement: 59% des entreprises internationales voient une valeur ajoutée manifeste dans la conduite d'analyses RH contre à peine 40% des entreprises purement belges.

Ratios et benchmarking

La grande majorité des entreprises mesure les éléments fondamentaux, comme par exemple le nombre de travailleurs et d’unités temps plein (92%), l'absentéisme pour maladie (83%) et l'offre salariale contractuelle (73%). Approfondir le sujet semble être moins à l'ordre du jour. Les ratios au niveau de la structure de la masse salariale, tels que le ratio net/brut ou le salaire variable versus salaire fixe ne sont mesurés que dans une entreprise sur quatre. Mais encore, la mesure de l'écart salarial – pour laquelle le législateur impose bientôt des critères de reporting concrets aux grandes entreprises - n'est réalisée que par une entreprise sur cinq.

Une entreprise sur deux pratique le benchmarking en matière de salaires. Deux méthodes sont utilisées : soit en situant le salaire d'un travailleur par rapport à celui d'une fonction similaire au sein de l'entreprise (benchmark interne), soit en comparant ce salaire avec les données du marché (benchmark externe). Ici aussi, on note une disparité: 64% des entreprises "internationales" pratiquent le benchmarking contre 30% des entreprises purement belges.

Peu d'entreprises finissent par établir un lien entre les données RH et d'autres indicateurs-clés (comme l’absentéisme et les heures supplémentaires) ou résultats de l'entreprise (comme les chiffres des ventes ou la satisfaction de la clientèle). En effet, seule une sur dix établit un lien entre les ventes ou la satisfaction clientèle et leurs données RH. Il s'agit pourtant d'informations très utiles. « Il existe une seule règle d'or pour déterminer le ROI des actions RH : se baser sur les questions qui émanent des activités », ajoute Henk Fockedey.

Des rapports standards

50% des grandes entreprises (plus de 100 travailleurs) rédigent seulement un rapport standard. Des rapports contenant des points de vue, des analyses et des commentaires ne sont pas encore des pratiques usuelles. On note à nouveau ici un écart important entre les entreprises purement belges et les implantations internationales: avec un chiffre de 29% pour les entreprises belges et de 40 % pour entreprises actives au niveau international.

La majorité des entreprises est convaincue que la plus-value des analyses RH augmentera de manière significative dans les années à venir. Pour ce faire, il faudra surmonter quelques principaux obstacles: les outils informatiques adéquats et surtout du personnel formé. « La Belgique a les outils pour développer HR Analytics, conclut Henk Fockedey. Si on parvient à enrichir les connaissances RH de compétences statistiques, la plus-value des RH pour l’entreprise pourra augmenter sensiblement. »

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages