< Retour au sommaire

Deux enjeux en matière d’assurances hospitalisation et groupe: offrir plus de choix et (mieux) communiquer

Ce sont les principaux messages qui ressortent d’une étude menée par AG Insurance en collaboration avec la Vlerick Business School auprès d’une centaine d’employeurs. L’importance stratégique de tels avantages augmentera encore à l’avenir, ce qui rend essentiel de communiquer davantage sur leur valeur ajoutée et d’offrir davantage d’options pour répondre aux besoins individuels.

Les avantages extra-légaux sont largement répandus dans les entreprises belges. Toutefois, l’étude montre que, d’après les employeurs, leurs collaborateurs n’estiment pas toujours ces avantages à leur juste valeur, ou bien ne sont pas en mesure de le faire. « Ce constat s’explique notamment par le manque de moyens de communication au sein de l’entreprise et une méconnaissance de la part des travailleurs, explique-t-on chez AG Insurance. Avec une voiture ou un smartphone de fonction, l’avantage est ‘tangible’ et directement perceptible, ce qui est loin d’être le cas pour une assurance hospitalisation ou de groupe. »

Pour de nombreux employeurs, la clé consiste donc à communiquer davantage et à mieux communiquer à propos de ces avantages, ce que confirme Jean-Michel Kupper, Directeur Employee Benefits & Health Care chez AG Insurance: « L’enquête montre que près de trois quarts (73%) des employeurs belges estiment que l’importance stratégique de la pension complémentaire et des soins de santé augmentera encore à l’avenir, notamment pour attirer les talents et les conserver. Près de neuf sondés sur dix (86%) sont également d’avis que le personnel lui-même accordera davantage d’importance à ces deux avantages extralégaux. Une communication claire, digitale et transparente sur l’assurance hospitalisation et de groupe est donc plus que jamais vitale. »

Dans l’ensemble, les employeurs belges estiment qu’il est de leur responsabilité d’aider leurs collaborateurs à comprendre ce que recouvrent les avantages extralégaux, bien que plus de la moitié des sondés (56%) reconnaissent que cet exercice nécessite des efforts significatifs. Dans cette optique, plus de six entreprises sur dix (63%) comptent sur leurs propres moyens de communication, le plus souvent via les canaux traditionnels (par e-mail, par téléphone et oralement). Les entreprises semblent par ailleurs conscientes de l’importance croissante de la communication digitale: un entrepreneur sur deux (46%) tient à participer activement à cette tendance. Plus de quatre entreprises sur dix (43%) estiment que la digitalisation aura un impact considérable sur la communication relative aux pensions complémentaires et aux soins de santé.

L’étude montre également que les employeurs ne profitent pas assez des moments importants de la vie (nouveau travail, mariage…) pour sensibiliser le personnel à la valeur des avantages extralégaux. En cas d’augmentation salariale ou de promotion également, seule une minorité d’entre eux (8,7%) informent leurs employés de l’impact de ce changement sur le plan de pension ou l’assurance hospitalisation, comme la hausse de la cotisation de l’employeur.

Offrir davantage d’options

Au-delà de la communication, la flexibilité relative au contenu des solutions de pension complémentaire et de soins de santé offre également des opportunités aux employeurs belges. Les plans dits ‘cafeteria’ seront de plus en plus prisés à l’avenir, comme l’explique Xavier Baeten, professeur à la Vlerick Business School: « Actuellement, à peine deux employeurs sur dix permettent à leurs employés de faire des choix concernant un ou plusieurs avantages du package de pension complémentaire et de soins de santé, tandis que 68% d’entre eux font part de leur volonté de le faire à l’avenir. Les employeurs souhaitent se profiler comme des ‘caring employers’ et à ce titre davantage impliquer leurs collaborateurs dans le contenu de leur package de rémunération, en leur laissant la possibilité de faire les choix qui répondent au mieux à leurs besoins individuels. »

Pour autant, le professeur souligne aussi que cette liberté de choix n’est pas sans inconvénients: « Les avantages complémentaires en matière de constitution de pension et de soins de santé sont des sujets relativement complexes, et la plupart des travailleurs n’ont pas les connaissances nécessaires pour poser les choix appropriés. Afin d’éviter une nouvelle hausse de la charge de travail au sein des départements HR, de nombreux employeurs suggèrent même de simplifier les produits et la communication qui y est liée. Des outils digitaux simples et clairs qui permettent d’informer les collaborateurs et de les accompagner dans leurs choix, via des simulations par exemple, suscitent également beaucoup d’attentes. »

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages