< Retour au sommaire

De plus en plus de diplômés de l'enseignement supérieur parmi les 30-34 ans dans l'UE

Dans l’Union européenne, la part des personnes âgées de 30 à 34 ans diplômées de l’enseignement supérieur a constamment augmenté, passant de 23,6% en 2002 à 38,7% en 2015. Autre source de satisfaction: de moins en moins de jeunes quittant prématurément l’éducation.

L'objectif de la stratégie Europe 2020 est qu’au moins 40% des 30-34 ans dans l’UE obtiennent, d’ici 2020, un diplôme d’enseignement supérieur. La tendance constatée est encore plus significative pour les femmes (de 24,5% en 2002 à 43,4% en 2015, soit au-dessus de l'objectif global Europe 2020) que pour les hommes (de 22,6% à 34%). En outre, la part des jeunes (âgés de 18 à 24 ans) ayant quitté prématurément l’éducation et la formation a régulièrement diminué dans l’UE, passant de 17% en 2002 à 11% en 2015. Les jeunes femmes (9,5% en 2015) sont moins affectées par ce phénomène que les jeunes hommes (12,4%). L’objectif Europe 2020 est de réduire les taux de décrochage scolaire dans l’UE à moins de 10% d’ici 2020.

En 2015, la proportion des personnes âgées de 30 à 34 ans diplômées de l’enseignement supérieur a augmenté par rapport à 2002 dans tous les États membres pour lesquels la série chronologique est disponible. Au moins la moitié de la population âgée de 30 à 34 ans avait achevé des études supérieures en Lituanie (57,6%), à Chypre (54,6%), en Irlande et au Luxembourg (52,3% chacun) ainsi qu'en Suède (50.2%). À l’autre extrémité de l’échelle, les proportions les plus faibles ont été observées en Italie (25,3%), en Roumanie (25,6%), à Malte (27,8%) et en Slovaquie (28,4%). Douze États membres ont déjà atteint ou dépassé leur objectif national pour 2020 en ce qui concerne cet indicateur: le Danemark, l’Estonie, la Grèce, Chypre, la Lettonie, la Lituanie, la Hongrie, les Pays-Bas, l’Autriche, la Slovénie, la Finlande et la Suède.

Par rapport à 2006, la proportion de jeunes ayant quitté prématurément l’éducation et la formation a diminué en 2015 dans tous les États membres pour lesquels la série chronologique est disponible, à l’exception de la République tchèque, de la Roumanie et de la Slovaquie. En 2015, les proportions les plus faibles de jeunes ayant quitté prématurément l’école ont été observées en Croatie (2,8%), en Slovénie (5%), à Chypre et en Pologne (5,3% chacun) ainsi qu'en Lituanie (5,5%), tandis que les taux les plus élevés ont été enregistrés en Espagne (20%), à Malte (19,8%) et en Roumanie (19,1%). Treize États membres ont déjà atteint leur objectif national pour 2020 sur cet indicateur: le Danemark, l’Irlande, la Grèce, la France, la Croatie, l’Italie, Chypre, la Lettonie, la Lituanie, le Luxembourg, l’Autriche, la Slovénie et la Suède. La part des jeunes ayant quitté prématurément l'éducation et la formation a été plus faible pour les femmes que pour les hommes dans quasiment tous les États membres.

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages