< Retour au sommaire

De longues semaines de travail raccourcissent l'espérance de vie

Dans les pays où la durée hebdomadaire moyenne du travail dépasse 48 heures (soit la durée maximale recommandée), l’espérance de vie est inférieure de deux ans à celle des pays où la durée hebdomadaire moyenne du travail est inférieure ou égale à 45 heures.

Dans les pays où l'espérance de vie est comprise entre 82,2 et 84,2 ans, les personnes travaillent en moyenne 40,7 heures par semaine. Dans les pays où les gens travaillent en moyenne 42,6 heures par semaine, l'espérance de vie est considérablement plus courte: entre 52,9 et 59,8 ans. C’est ce qui ressort d’une analyse d'Antibodies.com, un spécialiste britannique de la recherche médicale, qui a comparé l'espérance de vie moyenne à l'évolution du mode de vie et de la santé. Il s’appuie sur les données de l’Organisation mondiale de la santé.

La durée maximale recommandée d'une semaine de travail est de 48 heures. Mais les recherches montrent que travailler plus de 40 heures par semaine réduit l'espérance de vie en moyenne de deux ans. Les employés qui travaillent plus de 48 heures par semaine voient leur espérance de vie raccourcie de neuf ans en moyenne.

Dans cinq des treize pays à faible espérance de vie, les personnes travaillent en moyenne plus de 45 heures par semaine. Seule la Suisse fait figure d’intrus. L'espérance de vie moyenne est de 83,3 ans, mais les Suisses travaillent en moyenne 15 heures de plus par semaine que leurs voisins français. Bien que la Suisse connaisse un fort pourcentage d'alcoolisme, la qualité de l'air est exceptionnellement bonne.

Les chercheurs soulignent que l’espérance de vie est influencée par de nombreux facteurs, mais les recherches montrent clairement qu’il existe un lien entre des questions telles que le degré de vaccination des enfants, les heures de travail, l’accès à l’assainissement et la qualité de l’air. Cela se voit à quelques exceptions près. Le Lesotho, par exemple, a l'un des taux de vaccination les plus élevés chez les enfants (93%), mais son espérance de vie est la plus courte. Cela est dû à la fréquence des cas de SIDA et de tuberculose et aux longues heures de travail. L’Australie, en revanche, a la quatrième espérance de vie la plus longue du monde (82,9 ans), mais connaît une prévalence élevée de toxicomanie et d’obésité, une consommation élevée de viande, mais un faible taux de vaccination chez les enfants. Les australiens travaillent en moyenne 38 heures par semaine.

Source: HRnews.co.uk

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages