< Retour au sommaire

Dans l'Union européenne, on peut s’attendre à travailler près de deux ans de plus qu'il y a dix ans

La durée escomptée de la vie active dans l’UE s'établissait à 35,4 ans en moyenne en 2015, soit 1,9 an de plus qu'en 2005. C’est ce que montrent les statistiques d'Eurostat. Elle s’affiche à 32,6 ans en Belgique, avec une progression d’1,2 an en dix ans, mais qui est entièrement induite par l’évolution de la vie active chez les femmes.

L'indicateur « durée de la vie active » mesure le nombre d’années pendant lesquelles une personne de 15 ans est supposée, sur l'ensemble de sa vie, être active (occupée ou au chômage) sur le marché du travail. Pendant la décennie étudiée, la durée de la vie active a augmenté plus rapidement pour les femmes (32,8 ans en 2015, contre 30,2 ans en 2005, soit +2,6 ans) que pour les hommes (37,9 ans en 2015, contre 36,7 ans en 2005, soit +1,2 an).

Parmi les États membres de l’UE, la durée moyenne escomptée de la vie active en 2015 était la plus longue en Suède (41,2 ans), devant les Pays-Bas (39,9 ans), le Danemark (39,2 ans), le Royaume-Uni (38,6 ans) et l’Allemagne (38 ans). À l’autre extrémité de l'échelle, la durée escomptée de la vie active était de moins de 33 ans en Italie (30,7 ans), en Bulgarie (32,1 ans), en Grèce (32,3 ans), en Belgique, en Croatie, en Hongrie et en Pologne (32,6 ans chacun) ainsi qu'en Roumanie (32,8 ans). Dans tous les États membres, à l'exception de la Lituanie, la durée escomptée de la vie active en 2015 était plus longue pour les hommes que pour les femmes.

Entre 2005 et 2015, la durée escomptée de la vie active s'est accrue dans tous les États membres de l’UE, dans des proportions différentes toutefois. Elle a ainsi le plus augmenté à Malte (+5,1 ans), suivi de la Hongrie (+4,2 ans), du Luxembourg (+3,1 ans), de l'Estonie (+3 ans) ainsi que de la Lituanie (+2,9 ans), tandis qu'elle est restée quasiment inchangée au Danemark (+0,2 an), au Portugal (+0,3 an) et en Irlande (+0,4 an).

L'allongement global de la durée de la vie active dans les États membres est généralement induit par l'évolution de la durée de la vie active chez les femmes. Celle-ci s'est accrue entre 2005 et 2015 dans tous les États membres de l'UE, notamment à Malte (+8,6 ans), en Espagne (+5,1 ans), au Luxembourg (+4,7 ans), en Hongrie (+4 ans), à Chypre (+3,6 ans), en Lituanie (+3,5 ans), en Allemagne et en Autriche (+3,4 ans chacune). En revanche, la durée de la vie active des hommes a diminué dans les cinq États membres suivants: Chypre (-1,9 an), Grèce (-1,4 an), Irlande (-1,0 an), Espagne (-0,7 an) et Portugal (-0,6 an). En Belgique, la progression est de 2,3 ans chez les femmes (de 28,1 an en 2005 à 30,4 ans en 2015), pour une stabilité à 34,6 ans chez les hommes.

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages