< Retour au sommaire

Coûts salariaux: sous contrôle en 2015

L’OCDE a récemment publié les chiffres concernant les coûts unitaires de la main-d’œuvre, communique la FEB. Ce concept mesure le coût moyen de la main-d'œuvre par unité produite et peut donc être décomposé en deux éléments: la rémunération de la main-d'œuvre par salarié et la production par actif occupé. Ou, en d’autres termes, la productivité du travail basée sur l'emploi.

Dans la zone euro, la croissance des coûts unitaires de la main-d’œuvre s’est accélérée lors du dernier trimestre 2015 (+0,5% après +0,2% au trimestre précédent) et la productivité du travail y est inchangée pour le troisième trimestre consécutif. Ainsi, les CUM augmentent légèrement en France et en Italie (de 0,2%), et fortement en Allemagne (de 1,0%, après 0,5% au trimestre précédent).

Dans notre pays, les coûts unitaires de la main d’œuvre reculent pour le quatrième trimestre consécutif. Ceci résulte principalement de coûts salariaux sous contrôle grâce aux mesures du gouvernement, en particulier le saut d’index, et à la modération salariale négociée par les partenaires sociaux pour la période 2015-2016.

La FEB se réjouit de ces chiffres, qui annoncent une amélioration de la compétitivité des entreprises belges. « Le chemin est cependant encore très long avant de pouvoir véritablement se battre à armes égales avec les pays voisins sur le plan des coûts salariaux. Notre handicap salarial a certes diminué, mais reste à un niveau très élevé D’autres mesures seront inévitablement nécessaires pour résorber les 12,5% de handicap restant. »

Source: FEB

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages