< Retour au sommaire

Coûts horaires de la main-d’oeuvre dans l’UE: entre 3,8 et 40,3 euros, la Belgique à 39,1 euros

En 2014, les coûts horaires de la main-d’œuvre dans l’ensemble de l’économie (hors agriculture et administration publique) ont été estimés en moyenne à 24,6 euros dans l’Union européenne et à 29,2 euros dans la zone euro. Toutefois, ces moyennes masquent des écarts importants entre États membres. Sans surprise, la Belgique figure au top 3 du classement des coûts horaires les plus élevés.

Les coûts horaires de la main-d’œuvre les plus faibles ayant été enregistrés en Bulgarie (3,8 euros), en Roumanie (4,6 euros), en Lituanie (6,5 euros) ainsi qu’en Lettonie (6,6 euros), et les plus élevés au Danemark (40,3 euros), en Belgique (39,1 euros), en Suède (37,4 euros) et au Luxembourg (35,9 euros). Dans l’économie marchande, les coûts horaires de la main-d’œuvre les plus élevés ont été observés dans l’industrie (25,5 euros dans l’UE et 32 euros dans la zone euro), suivie des services (respectivement 24,3 euros et 28,2 euros) et du secteur de la construction (22 euros et 25,8 euros). Dans l’économie principalement non-marchande (hors administration publique), les coûts horaires de la main-d’œuvre se sont établis en 2014 à 24,7 euros dans l’UE et à 29,1 euros dans la zone euro.

Les coûts de la main-d'œuvre comprennent les salaires et traitements (rémunérations directes, primes et indemnités versées par un employeur en espèce ou en nature à un employé en paiement du travail accompli, versements aux salariés au titre de l’épargne salariale, rémunérations pour journées non ouvrées ainsi que les avantages en nature tels que nourriture, boissons, carburant, véhicule de société, etc.) auxquels s'ajoutent les coûts non salariaux (à savoir les contributions sociales à la charge de l’employeur ainsi que les impôts relatifs à l'emploi considérés comme coûts de main d’œuvre, déduction faite des subventions obtenues destinées à rembourser tout ou partie des coûts salariaux directs supportés par l’employeur. Ils n’incluent pas les coûts de la formation professionnelle ainsi que d’autres dépenses telles que les frais de recrutement, les achats de vêtements de travail, etc.

La part des coûts non-salariaux dans l’ensemble de l’économie a atteint 24,4% dans l’UE et 26,1% dans la zone euro, variant de 6,9% à Malte et 13,1% au Danemark à 31,6% en Suède et 33,1% en France. Ces estimations pour 2014 sont issues d’une publication d’Eurostat, l’office statistique de l’Union européenne. Les données couvrent les entreprises de 10 salariés et plus et sont basées sur l’enquête 2012 sur le coût de la main-d’œuvre ainsi que sur l’indice du coût de la main-d’œuvre.

De 2013 à 2014, les coûts horaires de la main-d’œuvre dans l’ensemble de l’économie, exprimés en euros, ont augmenté de 1,4% dans l’UE et de 1,1% dans la zone euro. Au sein de la zone euro, les hausses les plus marquées ont été enregistrées en Estonie (+6,6%), en Lettonie (+6,0%) ainsi qu’en Slovaquie (+5,2%). Des baisses ont été observées à Chypre (-2,8%), au Portugal (-0,8%) et en Irlande (-0,2%). S’agissant des États membres situés en dehors de la zone euro en 2014, les augmentations les plus marquées entre 2013 et 2014 des coûts horaires de la main-d’œuvre dans l’ensemble de l’économie, exprimés en monnaie nationale, ont été observées en Roumanie (+6,0%), en Lituanie et en Pologne (+3,5% chacun) ainsi qu’en Hongrie (+3,3%), et les plus faibles au Danemark (+0,9%) et au Royaume-Uni (+1,3%). La Croatie (-0,8%) a quant à elle enregistré une baisse. Lorsque l’on compare les estimations des coûts de la main-d’œuvre dans le temps, il convient de noter que les données des États membres n’appartenant pas à la zone euro sont influencées, lorsqu’elles sont exprimées en euros, par les variations des taux de change.

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages