< Retour au sommaire

Comment préparer le monde du travail de demain?

Réinventer le monde de l’entreprise passe par six axes: l’humain et l’expérience collaborateur ; la collaboration entre les individus et les collectifs ; la recherche de profils externes, agiles et flexibles, et leur management responsable ; la technologie comme vecteur d’exploitation des données disponibles afin de prendre les meilleures décisions ; la transparence vis-à-vis des collaborateurs pour créer la confiance et les infrastructures physiques/virtuelles pour créer des espaces de travail stimulants.

Ces orientations sont mises en exergue dans l’étude Preparing for tomorrow’s workforce, today sur l’avenir du travail, rédigé par PwC en collaboration avec Lynda Gratton, professeur de management à la London Business School. Autre conclusion de l’étude: les dirigeants des entreprises sont en première ligne afin d’impulser le changement. Seule une action au niveau du top management permettra de relever les défis liés à la réorganisation du travail et à la transformation de la culture d’entreprise, pointent les auteurs. Face à la pénurie de talents, les dirigeants ont donc un rôle stratégique à jouer afin de repenser le futur du travail. Ce rôle doit être établi en synergie avec les RH: c’est bien ensemble qu’ils doivent ils doivent repenser le cycle de vie du collaborateur. Cette collaboration est d’autant plus cruciale, que la fonction RH se transforme pour devenir un partenaire à forte valeur ajoutée afin d’accompagner les transformations de l’entreprise.

Néanmoins, l’étude montre une certaine divergence entre les dirigeants et les RH. En effet, les responsables RH se montrent plus sereins que le reste des dirigeants quant aux efforts déployés pour se préparer à la mutation du monde du travail. Pour 42 des 45 facteurs étudiés, les dirigeants d’entreprise sont plus nombreux à en percevoir les fragilités plus que les opportunités à se transformer. De plus, 41% des responsables RH se disent confiants dans la capacité de leur service à se montrer à la hauteur, contre seulement un quart des autres dirigeants.

L’expérience du collaborateur: un enjeu clé

Selon l’étude, les entreprises doivent se montrer particulièrement attentives au bien être des collaborateurs face à l’épuisement professionnel. En effet, la gestion de la charge de travail des collaborateurs reste un domaine dans lequel les entreprises peuvent encore progresser. Bien que 76% des entreprises interrogées jugent qu’il s’agit d’un aspect important, seules 50% déclarent prendre des mesures pour une meilleure gestion des flux de travail. En conséquence, la charge de travail se classe au 6e rang des facteurs de vulnérabilité à l’échelle mondiale. Cet aspect est particulièrement prégnant au Moyen-Orient et en Amérique du Nord, où il figure en tête de classement, ainsi qu’en Asie, où il se place 3e. Il est en revanche perçu comme moins problématique en Europe de l’Ouest (11e place).

Dans ce contexte, comment créer une expérience engageante pour le collaborateur? Les entreprises doivent se concentrer sur la mobilisation des talents, les charges et les conditions de travail ainsi que la manière dont la direction s’engage au respect de ces normes Nombreux sont les salariés qui travaillent dans des environnements professionnels extrêmement exigeants. Bien que les entreprises se soient mobilisées ces dernières années dans le déploiement de programmes de bien-être au travail, il est nécessaire de repenser le travail pour une transformation durable dont l’objectif serait de redynamiser le monde professionnel, afin d’en faire un cadre propice à l’énergie productive. L’étude révèle d’ailleurs un intérêt grandissant pour l’équilibre vie professionnelle et personnelle (important pour 77% des entreprises), et l’innovation (pour 76% des entreprises).

L’étude propose aux entreprises d’axer leurs efforts sur:

  • L’adaptabilité et l’agilité : 78 % des entreprises interrogées considèrent que le développement de ces deux qualités est important, et pourtant, elles sont à peine 52 % à disposer d’une gestion des talents allant dans ce sens. Un aspect qui risque d’être de plus en plus important face aux mutations sociales.
  • L’intrapreneuriat : 56 % des entreprises ont mis en place des dispositifs permettant à leurs collaborateurs de suggérer des idées innovantes et de se faire accompagner dans la mise en œuvre de celles-ci. Les entreprises qui n’ouvrent pas la porte à l’intrapreneuriat risquent d’assister à une fuite des talents et de leurs idées innovantes.
  • L’autonomie : Une plus grande autonomie quant au lieu et aux horaires de travail est un facteur d’attraction et de fidélisation qui ne cesse de prendre de l’ampleur. Si 70 % des entreprises interrogées en sont conscientes, elles ne sont que 45 % à accorder un fort degré d’autonomie à leurs collaborateurs.

Exploiter les données?

Les entreprises sondées reconnaissent à plus de 60% l’importance de l’analyse des données dans le cadre de leur politique RH mais elles ne sont que 27% à y avoir réellement recours. Les experts PwC constatent ainsi que les entreprises éprouvent des difficultés à exploiter les données et les outils d’analyse pour ajuster leurs décisions en matière de politique RH alors même que ces derniers pourraient améliorer l’environnement professionnel et les comportements collectifs. En effet, seules 38% des entreprises se servent de ces outils pour prédire et surveiller l’évolution des déficits en matière de compétences parmi leurs collaborateurs, et à peine 31% ont recours à des outils de planification des effectifs et d'analyse prédictive. Par ailleurs, 28% d’entreprises seulement mettent l’analyse des données à profit pour le recrutement et pour créer des mesures adaptées à leurs collaborateurs.

Ce rapport s’appuie sur une enquête menée auprès de 1 246 dirigeants d’entreprise et responsables RH dans 79 pays. À partir de l’analyse de 45 facteurs, les experts PwC mettent en avant les domaines dans lesquels les entreprises sont les plus vulnérables en examinant le nombre de répondants qui jugent un facteur important pour l’avenir de leur entreprise mais reconnaissent ne pas encore prendre de mesure à cet égard.

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages