< Retour au sommaire

Comment intégrer des personnes fragilisées sur le marché du travail?

Les CEO de plus de 50 organisations ont uni leurs forces pour intégrer les personnes fragilisées (réfugiés, personnes atteintes d'un handicap, jeunes peu qualifiés) sur le marché du travail. Parmi les initiatives inspirantes identifiées: le coaching de demandeurs d'emploi par des travailleurs sur base bénévole ou l’offre gratuite de services et expertises à des organisations sociales.

Aujourd'hui, notre pays compte déjà un grand nombre d'initiatives intéressantes pour faciliter l'accès au marché du travail. Malheureusement, ces initiatives se déploient à petite échelle et de façon très morcelée. La collaboration nécessaire entre les différents acteurs fait défaut pour mettre en contact employeurs et demandeurs d'emploi. The Shift, le réseau belge de développement durable, a pris l'initiative d'activer son réseau de 350 membres en vue de lancer des partenariats et de les étendre. Via la charte Decent work for all, The Shift offre l'opportunité à ses membres de jouer un rôle actif dans le réseau et de créer ainsi un meilleur travail pour tous.

Parmi les signataires, on retrouve des sociétés comme Proximus, Accenture, Securex, Sodexo mais aussi des organisations sociales comme Diversicom et Duo For A Job et des entreprises publiques, comme le VDAB. Ce 5 décembre, leurs dirigeants ont remis la charte de leur engagement au Vice-Premier Ministre fédéral Kris Peeters. Chaque acteur contribuera selon son expertise et ses possibilités spécifiques, portant ainsi la Responsabilité Sociétale d'Entreprise à un autre niveau: au-delà du sponsoring financier, le projet vise une collaboration plus vaste, où des travailleurs coachent des demandeurs d'emploi sur une base bénévole ou proposent gratuitement leurs services et expertise à des organisations sociales.

Un bel exemple est le projet Digitalent de Proximus. Chaque année, des jeunes peu qualifiés peuvent suivre une série d'ateliers pour les initier au monde de l'ICT. Encadrés par des coachs professionnels, ils découvrent l'impression 3D et la programmation et apprennent à créer des sites web. Proximus collabore pour ce projet avec le VDAB, Actiris et le Forem, ainsi qu'avec l'ASBL Youthstart. Grâce à cette formule, Proximus a déjà pu orienter 120 jeunes vers un emploi ou une formation à Anvers, Bruxelles, Malines, Gand, Liège, Charleroi, Hasselt, Namur, Mons.

La société de conseil Accenture est elle aussi très active dans l'accompagnement de personnes fragilisées dans le monde du travail. Elle offre une consultance gratuite à une dizaine d'organisations sociales en Belgique. Grâce à sa collaboration avec l'ASBL anversoise Atlas, integratie & inburgering Antwerpen, plus de vingt nouveaux venus hautement qualifiés bénéficient d'un mentorat auprès de collaborateurs d'Accenture (Connect2Work). Ces personnes bénéficient d'un encadrement intensif pour trouver un travail à leur niveau, entre autres au sein d'Accenture Belgique. Par ailleurs, Accenture développe aussi gratuitement un système IT afin d'organiser plus efficacement le mentorat Connect2Work et de pouvoir atteindre encore plus de personnes à l'avenir.

Ces partenariats et d'autres partenariats intéressants au sein de Decent work for all s'inscrivent dans le cadre du calendrier de développement durable des Nations Unies. Un des objectifs de développement consiste en effet à créer un travail digne pour tous d'ici 2030, quel que soit le milieu socio-culturel, le niveau de formation ou le handicap.

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages