< Retour au sommaire

Comment favoriser la concentration au travail?

Silence, on travaille! Delta Lloyd Life expérimente le « No Talk Tuesday », moment durant lequel les employés ont l’occasion de se déconnecter et de ne pas être joignables le mardi avant-midi (éteindre son gsm, son téléphone de bureau, ne pas planifier de meetings,…) et peuvent travailler sereinement, en étant concentrés. L’entreprise en appelle d’autres à prendre part à ce test, en étant consciente que le « one-size-fits-all » n’existe pas.

Selon l’étude « En Quête Nationale de Santé » ménée par Delta Lloyd Life au cours de l’année dernière auprès de 1.000 travailleurs, il semblerait que 60% des travailleurs aient suffisamment d’énergie pour être productif au cours de la dernière partie de la journée, et 40% ont l’impression de ne jamais être prêts. Les heures les plus productives semblent souvent être les heures qui se situent avant et après la journées de travail, car les employés peuvent, lors de ces moments, travailler sans être dérangés.

Cela vous est familier? Chaque employé a déjà vécu le cas : vous voulez enfin vous occuper du projet qui figure depuis des jours au planning, mais vous devez d'abord lire 50 courriels, dont la moitié sont finalement superflus. Lorsque vous avez finalement traité cette longue liste de courriels, dix nouveaux courriels arrivent subitement. Entre-temps, le téléphone n'arrête pas de sonner, tandis que les collègues ne cessent d'entrer et sortir, parce qu'ils ont une question à poser. Avant de vous en rendre compte, la journée de travail est presque finie, et vous n'avez toujours pas terminé ce projet. Il s'agit d'un phénomène omniprésent, auquel l'employé belge est de plus en plus confronté : l'accessibilité perpétuelle. De nos jours, tout et tous sont connectés en permanence.

Dans de nombreuses entreprises, les collègues se trouvent dans un open-space, d'où proviennent des stimuli tout au long de la journée. L'employé qui travaille avec 15 personnes dans ce type de bureau, est confronté, quotidiennement, à 15 ordinateurs en fonctionnement, à 15 smartphones qui peuvent sonner et à 14 collègues qui parlent fort au téléphone ou qui bavardent entre eux. Pour beaucoup d'employés, il devient de plus en plus difficile de se concentrer. Des études montrent que les employés sont les plus productifs à sept heures et demie, le matin, et après les heures de travail. La raison est simple: à ces moments, personne ne les dérange. Il s'ensuit que de nombreux employés travaillent chez eux pour pouvoir avancer en paix. Cela se passe au détriment de l'efficacité et de la qualité, avec souvent du stress pour conséquence.

Silence s.v.p.!

L’initiateur, Delta Lloyd Life, s’engage en tant qu’assureur et employeur à promouvoir la santé de ses clients et collaborateurs. Précédemment, l’entreprise a mis en place des initiatives originales pour améliorer la santé physique de ses collaborateurs (yoga au travail, espace fitness, accompagnement professionnel des collaborateurs par le biais de tests physiques). Désormais, elle œuvre également au bien-être mental de ses collaborateurs avec No Talk Tuesday.

« Cette initiative vient des États-Unis, où les collaborateurs ont l'opportunité de travailler en silence le mardi pendant une demi-journée, sans être dérangés par leurs collègues, déclare Davine Dujardin, porte-parole de Delta Lloyd Life. Pendant quelques heures, tous les stimuli sont éliminés et les collaborateurs peuvent se concentrer sur leur travail. Notre objectif? Permettre à nos employés de travailler efficacement et tranquillement, afin qu’ils rentrent chez eux satisfaits et détendus. En sa qualité d’employeur, Delta Lloyd Life souhaite non seulement collecter des données mais aussi contribuer activement à une meilleure santé de ses employés. »

Pendant trois mardis du mois de mars, il a été demandé aux employés d’éteindre leur téléphone et de fermer leur boîte e-mail au cours de la matinée. Pendant quelques heures, les collègues ne pouvaient pas se déranger en se posant des questions superflues. Pendant ce temps, chacun pouvait travailler séparément dans le calme et la concentration. Au cours du mois de mars, trois mardis matins ont été bloqués dans les agendas. Les réunions et les appels ont été prévus à d'autres dates. Un questionnaire a été distribué aux participants avant et après la matinée de silence.

L'employeur joue un rôle essentiel

Presque la moitié (45%) des employés pensent que leur santé au travail s'améliorerait s'ils pouvaient mieux concilier leur vie professionnelle et familiale, grâce à du temps libre et plus d'autonomie. Cependant, les employés ne sont pas toujours conscients du rôle qu'un employeur peut jouer dans l'adoption d'un mode de vie plus sain. Son impact est pourtant considérable. « Au travail, les gens sont submergés de stimuli, à présent : le téléphone fixe, le GSM, un flot de courriels, des collègues qui parlent ou qui désirent poser une question. Nous remarquons qu'il est, dès lors, difficile de se concentrer. Grâce à No Talk Tuesday, nous voulons aider nos employés à travailler de manière efficace et calmement, de sorte qu'ils ne subissent pas de stress et qu'ils puissent rentrer chez eux en étant contents, à la fin de leur journée de travail. Nous sommes heureux de constater que beaucoup de nos collaborateurs ont jugé que ce projet apportait une plus-value», explique Davine Dujardin.

Bien que l'expérience soit prometteuse, il faut définir un scénario personnalisé pour chaque entreprise. Outre Delta Lloyd Life, le département marketing de Partena Professional et la start-up bruxelloise Howaboutsales ont également participé à cette expérience. Au début, toutes les équipes étaient très enthousiastes, mais les réactions au fil de l'expériences ont finalement été mixtes. Les partisans considéraient comme un changement bénéfique le fait de pouvoir travailler tranquillement et silencieusement tandis que les adversaires au projet n'en voyaient pas la nécessité et préféraient un peu plus d'activité au bureau. Entre-temps, Delta Lloyd Life espère inciter d'autres entreprises et employés à adopter le concept de No Talk Tuesday. Les personnes qui veulent participer, mais ne savent pas par où commencer, peuvent d’emblée suivre les conseils que l'entreprise a mais au point avec le professeur et docteur Elke van Hoof:

  • réservez quelques matinées dans votre agenda et encouragez vos collègues à en faire de même. Discutez, au préalable, du concept avec les participants.
  • pendant un moment dans la matinée, travaillez avec vos collègues, en silence, et éliminez autant que possible les stimuli.
  • les réunions et les appels téléphoniques sont prévus l’après-midi ou à un autre moment. Les contacts avec les clients peuvent se faire à ce moement-là.
  • énumérez, pour vous-même, les tâches que vous voulez absolument finir. Identifiez 3 tâches au maximum. Il s'agit de votre objectif pour la période. Les tâches doivent correspondre à des choses qui vous passionnent, qui constituent un défi sur le plan intellectuel et qui sont réalisables.
  • rédigez une liste de questions pour votre collègue, afin de pouvoir en discuter à un autre moment.
  • n’entamez pas de dialogue avec vos collègues par courriel.
  • évaluez avec vos collègues l'expérience. Votre travail était-il utile et agréable?

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages