< Retour au sommaire

Comment concilier les priorités de l’employeur et celles du collaborateur?

Les principaux facteurs d’attractivité et de rétention des collaborateurs demeurent des fondamentaux de la relation employeurs/collaborateurs: le salaire, la sécurité de l’emploi et la progression de carrière. Mais il existe un certain nombre de décalages à adresser dans la perception des uns et des autres à ces différents égards.

Towers Watson a mise en relation les points de vue des employeurs et des collaborateurs sur les thèmes actuels et émergents qui façonnent le monde du travail en 2014, et esquissent les contours de la Promesse Employeur à l’échelle mondiale. Grâce à deux enquêtes mondiales complémentaires — la Global Workforce Study réalisée auprès de 32.000 collaborateurs, et l’Enquête sur la Rémunération et la Gestion des Talents réalisée auprès de 1.600 entreprises —, le prestataire de services a mis en évidence les principaux leviers d’attractivité, de rétention et d’engagement durable des collaborateurs. Deux enquêtes qui révèlent en outre l’importance de l’articulation entre stratégies de gestion des talents et politiques de rémunération, ainsi que les divergences de points de vue entre collaborateurs et employeurs sur l’importance d’une Promesse Employeur efficace.

Principales conclusions

- La communication joue un rôle fondamental pour aider les collaborateurs à comprendre le positionnement concurrentiel de leur salaire de base. Or, les salariés ne sont que 52% à déclarer que leur entreprise explique clairement sa politique de rémunération.

- Il n’y pas d’engagement durable sans managers et dirigeants efficaces. Dans les entreprises où managers et dirigeants sont perçus comme tels par les collaborateurs, 72% des collaborateurs sont très engagés.

- La capacité à inspirer et à motiver les collaborateurs constitue le principal facteur d’efficacité du leadership. Pourtant, à peine plus de la moitié des collaborateurs (55%) déclarent qu’ils se sentent inspirés par leurs dirigeants.

- Bien que la confiance à l’égard de la direction soit un facteur clé de rétention aux yeux des collaborateurs, seulement 62% des employeurs ont un programme de développement du leadership.

- Un peu plus de la moitié des collaborateurs estiment qu’ils sont en nombre suffisant pour faire leur travail correctement; plus d’un tiers déclarent avoir trop de pression, mais seulement 27% d’entre eux demandent à leur manager de les aider à gérer leur stress.

- Dans le même temps, les managers sont souvent mal équipés pour tenir leur rôle dans le processus de gestion des carrières. Seuls 33 % des employeurs indiquent que les managers mènent des discussions de développement de carrière efficaces dans le cadre des processus de gestion de la performance.

- La plupart des entreprises ne savent pas si leurs programmes de gestion des carrières sont efficaces. Seulement 27% d’entre elles indiquent assurer le suivi de l’efficacité de leurs programmes de gestion des carrières.

- Les employeurs qui souhaitent améliorer le niveau d’engagement de leurs collaborateurs doivent d’abord concevoir et mettre en œuvre ce que ces derniers attendent d’eux: 70% des collaborateurs affirment que leur organisation devrait les comprendre autant qu’eux-mêmes sont tenus de comprendre leurs clients.

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages