< Retour au sommaire

Bruxelles, Liège et Charleroi davantage engorgées par des embouteillages l'an dernier

D'après le Traffic Index publié par TomTom, la congestion automobile à Bruxelles est passée de 33% en 2014 à 35% en 2015. Les navetteurs doivent prévoir en moyenne 35% de temps supplémentaire pour leur trajet. Quotidiennement, les automobilistes passent 42 minutes par heure en plus derrière leur volant aux heures de pointe. Sur base de 203 jours de travail, cela correspond à 160 heures de perdues dans les embouteillages par an.

La congestion automobile a augmenté en 2015 au niveau mondial de 13% depuis 2008. L'Amérique du Nord a connu, depuis 2008, une augmentation de congestion de 17%, tandis que l'Europe a enregistré une augmentation de 2% seulement depuis 2008. Parmi les villes contant plus de 800.000 habitants, Mexico City détient le pire niveau de congestion. En moyenne, les navetteurs doivent compter 59% de temps en plus à leur durée de trajet! Après Mexico City, se placent Bangkok avec 57% et Istanbul avec 50%.

En Belgique, TomTom rassemble aussi ces données pour Namur, Charleroi, Gand et Bruges, en plus de Bruxelles, Anvers et Liège. Bruxelles reste la ville la plus embouteillée de la Belgique (n° 11 en Europe), avec un niveau de congestion de 35%. Arrivent ensuite Anvers (26%), Liège (21%), Namur et Charleroi (tous deux 18%), Gand (17%) et Bruges (14%).

Le plus grand pic matinal dans toutes les villes belges est le mardi matin entre 8 et 9 heures. Anvers uniquement, connaît un même pic matinal le lundi matin. Le pic du soir varie, mais reste le plus chargé dans 5 des 7 villes le jeudi soir.

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages