< Retour au sommaire

6 jeunes sur 10 ne considèrent pas la robotique et l’intelligence artificielle comme des menaces

C’est le dernier « Millennial Survey » de Deloitte qui le met en évidence. Les 8.000 jeunes interrogés à travers le monde sont en quête de stabilité et attendent un engagement du monde de l’entreprise pour engendrer des transformations durables. Face à l’émergence des nouvelles technologies, ils sont 60% à ne pas les voir comme une menace.

Face aux incertitudes économiques et politiques, la nouvelle génération est en quête de stabilité. Elle se montre moins encline que par le passé à changer d’emploi: 38% déclarent vouloir quitter leur entreprise dans les 2 ans (vs 44% en 2016) et 31% au-delà de 5 ans (vs 27% en 2016). Les jeunes plébiscitent un cadre stable avec un emploi à temps plein (65%), mais véritablement flexible (67%). Cette souplesse dans l’organisation du travail est considérée comme source de bien-être (66%), d’équilibre vie professionnelle-vie personnelle (65%) mais se révèle aussi être source d’engagement (65%) et permet l’atteinte des objectifs (62%).

Dans les pays développés, seuls 36% des jeunes de la Génération Y prédisent qu’ils auront une situation financièrement meilleure que celle de leurs ainés et 31% d’entre eux déclarent qu’ils seront plus heureux. Il y a quatre ans, le changement climatique et l’épuisement des ressources figuraient parmi les premières préoccupations de cette population. Cette année, la criminalité, la corruption, la guerre et les tensions politiques pèsent plus lourds dans l’esprit des jeunes professionnels, ce qui impacte leur regard. Dans ce contexte, ils sont 76% à considérer l’entreprise comme un moyen d’engendrer des transformations sociales durables.

Interrogés sur l’arrivée des nouvelles technologies - robotique, Intelligence Artificielle et automatisation - 48% des jeunes considèrent qu’un usage appuyé de ces technologies réduirait l’implication humaine. Ils sont cependant une majorité à souligner leurs conséquences positives: 62% pensent que ces technologies vont accélérer la productivité et 53% qu’elles encourageront la croissance économique. Quant aux conséquences individuelles de ces innovations, ils sont une majorité (60%) à ne pas se sentir menacés. 50% d’entre eux les voient même comme une opportunité pour consacrer plus de temps à des activités de création ou à plus forte valeur ajoutée.

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages