< Retour au sommaire

4 critères pour détecter si un candidat pour un poste deviendra peut-être le CEO

D’après le professeur Steven N. Kaplan de l’Université de Chicago Booth School of Business et le professeur Morten Sorensen de la Copenhagen Business School, les scores obtenus par les candidats dans 4 catégories dominantes permettent de prédire leur avenir professionnel.

Les résultats de leur étude ont été présentés sous le titre « Les PDGs sont-ils différents? Les caractéristiques des cadres supérieurs ». D’après ces chercheurs qui ont exploité les données de plus de 2.600 candidats aux postes de direction auprès d’un large éventail d’entreprises, les futurs CEOs possèdent en général des résultats très élevés dans chacune de ces 4 catégories: compétences interpersonnelles, capacités d’exécution, charisme et compétences stratégiques.

Les CFOs, quant à eux, sont mal notés. Les candidats pour les postes de COO (chief operating officer) obtiennent des résultats intermédiaires entre les CEOs et les CFOs (à l’exception des compétences stratégiques). Les résultats obtenus dans les quatre catégories prédisent le développement de carrière des candidats. Ainsi, les candidats à tous les postes, excepté celui de CEO, ayant obtenu des scores élevés dans les quatre catégories ont des fortes chances de devenir PDG au cours de leur carrière.

Les candidats embauchés pour les postes de CEO obtiennent des notes moyennes plus faibles en compétences d’exécution et plus élevées en compétences interpersonnelles. Ce constat amène les chercheurs à s’interroger sur la façon dont la personnalité des candidats peut influencer les actionnaires et les Conseils lors de la prise de décision d’embauche. Les candidats aimables et ouverts aux autres semblent être privilégiés.

Un autre élément important relevé par l’étude confirme cette théorie. Ainsi, tous les candidats qui ont été embauchés, quel que soit le poste, possèdent des compétences interpersonnelles nettement plus élevées que celles de tous les candidats interviewés, excepté pour les postes de CFO. Les compétences interpersonnelles seraient donc évaluées différemment dans le processus d’identification et dans le processus de recrutement final, notamment concernant les candidats pour les postes de PDG, que l’on identifie habituellement en évoquant leurs compétences d’exécution.

Source: RH Info

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages