< Retour au sommaire

35 erreurs commises par les recruteurs

… et autant de raisons qui expliquent l’échec des recrutements. Ces 35 erreurs ont été compilées par Benjamin Metzger, consultant spécialisé et auteur du blog Résolument RH. Or, comme le disait Kennedy, l’art de la réussite consiste à savoir s'entourer des meilleurs. Ce qui implique aussi d’y mettre les formes et de mettre toutes les chances de son côté.

1. Une définition de fonction inexistante ou imprécise

2. Sous ou sur-dimensionnement du poste

3. Recrutement anticipé d’un successeur (tuilage trop long)

4. Irréalisme (mouton à 5 pattes)

5. Poste non défini par le futur N+1, mais par une autre personne

6. Absence de formalisation de la demande de recrutement

7. Non recours au marché interne de l’entreprise (délibérément ou par omission)

8. Salaire d’embauche discordant par rapport aux autres membres de l’équipe ou aux homologues, au marché (sentiment d’inéquité)

9. Classification du poste discordante par rapport aux responsabilités exercées

10. Décalage du titre par rapport à la fonction exercée

11. Moyens matériels et humains insuffisants ou inexistants

12. Non détermination des objectifs prioritaires

13. Mauvaise rédaction de l’annonce

14. Aptitudes cognitives en décalage par rapport au poste ou à l'équipe

15. Erreur de diagnostic des compétences prouvées du candidat

16. Mauvaise appréciation des motivations du candidat

17. Argumentaire du recrutement non établi ou insuffisant

18. Absence d’entretien du décideur avec le candidat

19. Nombre inadapté d’intervenants dans le recrutement: trop de décisionnaires peut nuire à la décision et allonger son délai)

20. Recrutement (ou chasse ) d’un candidat à la concurrence, non souhaité par le client

21. Choix du support inadapté

22. Date de parution non appropriée

23. Budget d’annonce insuffisant

24. Méthode de recherche inadaptée (recrutement ou chasse)

25. Non détermination et validation des critères de sélection

26. Absence de prises de références et de vérification des diplômes

27. Erreur d’appréciation d’un trait de comportements bloquant pour l’intégration 

28. Process trop long

29. Non prise en compte des contraintes familiales du candidat

30. Process d’intégration pas suffisamment formalisé

31. Equipe en place non informée de l’arrivée et du rôle du nouveau collaborateur

32. Formation insuffisante de la connaissance de l’entreprise et de son organisation

33. Suivi insuffisant, voire inexistant de l’intégration du candidat recruté (cabinet)

34. Absence de parrainage du nouvel arrivant (entreprise)

35. Non prise en compte de la situation professionnelle du conjoint

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages