< Retour au sommaire

10 malentendus tenaces dénoués sur le virus de la grippe

La période de la vaccination contre la grippe approche. Chaque année, plus d'un collaborateur belge sur dix restent en moyenne sept jours à la maison, terrassés par le virus de la grippe, rappelle Mensura qui a dénoué les 10 malentendus les plus fréquents concernant cette maladie et livre quelques conseils pratiques pour protéger vos collaborateurs.

1. « La grippe n'est rien de plus qu'un méchant refroidissement »

Il arrive qu'une contamination grippale ne soit pas immédiatement perceptible, étant donné que les symptômes ressemblent à ceux d'un méchant refroidissement. Pourtant, la grippe, également connue sous le terme d’« influenza », est un virus à part. Il s'agit essentiellement d'une affection des voies respiratoires, mais cela peut aller jusqu’à de fortes douleurs musculaires et une forte fièvre. Les autres symptômes possibles sont le mal de tête et le mal de gorge, le nez qui coule ou une toux sèche. Des fois, ceci peut entraîner de sérieuses complications comme une pneumonie. Ce virus n'est pas bénin et peut même être dangereux, surtout chez les groupes à risque comme les personnes âgées ou les femmes enceintes.

2. « On n’a la grippe qu’en hiver »

Bien que la grippe soit nettement plus fréquente en hiver, elle n'est pas liée au temps qu’il fait. On l'attrape lorsqu'on entre en contact avec le virus, en touchant un objet contaminé, comme une clenche de porte par exemple. La toux et les éternuements sont également des sources importantes de contamination : le virus se cache en effet dans les minuscules gouttelettes que l'on projette dans l'air en éternuant ou en toussant. Bien qu'il ne soit pas conseillé de se promener dans le froid avec les cheveux mouillés ou légèrement vêtu, ce type de comportement ne provoque pas la grippe. Le véritable danger réside dans une mauvaise hygiène des mains et le fait de séjourner dans des espaces fermés. Veillez donc à aérer suffisamment les pièces, à vous laver régulièrement les mains et à éviter les foyers microbiens en nettoyant régulièrement les clenches de porte, les claviers et les téléphones. Et ce, toute l'année !

3. « Si je ne me sens pas malade, je ne suis pas contagieux »

Souvent, les gens sont porteurs du virus de la grippe sans pour autant en présenter les symptômes, par exemple parce que leur propre système immunitaire peut contrôler le virus. Toutefois, ces « porteurs » peuvent contaminer d'autres personnes. Une personne atteinte du virus est contagieuse du premier au sixième jour après les premiers symptômes. Ne pensez donc pas trop vite que le danger est passé et continuez à appliquer les conseils de prévention, comme une bonne hygiène des mains.

4. « La grippe intestinale est aussi une grippe »

Le terme « grippe » est utilisé pour beaucoup de maux différents. On parle, par exemple, aussi de « grippe intestinale », lorsque la personne souffre de diarrhée et de vomissements. Cette affection est toutefois causée par des entérovirus et des norovirus, qui n'ont aucun lien avec le virus influenza.
Chez les enfants, une simple grippe peut parfois causer une diarrhée et des vomissements, mais lorsqu'ils souffrent de fièvre et de douleurs musculaires, il peut s'agir d'une autre affection.

5. « Seuls les antibiotiques aident »

Rien n’est plus faux ! La grippe est affection virale. Donc, prendre des antibiotiques, qui ne combattent que les bactéries, n'a aucun sens. Ce n’est que lorsqu'en plus de la grippe, vous souffrez d'une infection bactérienne que les antibiotiques sont recommandés. L'automédication est déconseillée : consultez d'abord un médecin.

6. « Le vaccin provoque la grippe »

Il s'agit indubitablement là de l'un des malentendus les plus tenaces. Bien qu’un vaccin contienne le virus, celui-ci n'est pas actif. Il ne peut donc pas provoquer la maladie, mais il prépare votre système immunitaire à une « véritable » attaque. Ce n'est que dans des cas très exceptionnels que les personnes vaccinées peuvent développer un état fébrile.

7. « Avec un vaccin contre la grippe, on est protégé à 100 % »

Le vaccin contre la grippe est une excellente manière de protéger votre organisation de la grippe, mais on n'est jamais protégé à 100 %. Un vaccin réduit le risque de 70 à 90 %. La personne qui sera malgré tout malade se rétablira plus vite et aura moins de risques de complications, comme une bronchite ou une infection pulmonaire. Également bon à savoir : ce n'est que deux semaines après l'injection que votre corps est prêt à affronter le virus de la grippe.

8. « Une seule vaccination suffit »

Etant donné que le nombre d'anticorps finit par diminuer dans notre organisme, un vaccin offre une protection durant six mois environ. De plus, le virus de la grippe subit chaque année des modifications. Les nouveaux vaccins sont développés sur la base du virus de la vague de grippe précédente et des prévisions pour la saison grippale à venir. Une injection annuelle est donc recommandée.

9. « Un vaccin n'est utile que pour les personnes âgées »

Bien que le vaccin soit d'abord utile pour les groupes à risque, les « personnes saines » peuvent également se faire vacciner. Pour certaines catégories professionnelles, il s'agit même d'une mesure incontournable. Songeons, par exemple, aux personnes qui travaillent dans le secteur de la santé : en se faisant vacciner, elles protègent également leurs patients dont le système immunitaire est affaibli. Le vaccin contre la grippe constitue également une excellente solution pour d'autres collaborateurs et ce, tant pour protéger la santé de ces personnes et celle de leurs collègues que pour réduire le risque d'absentéisme pour cause de grippe dans l'organisation.

10. « J'ai déjà eu la grippe cette année, je n'ai donc pas besoin de vaccin »

Nous revenons ici au premier malentendu : les symptômes de la grippe peuvent être causés par différents types de virus, parmi lesquels ceux qui provoquent des refroidissements « ordinaires ». Il y a des chances pour que vous n'ayez pas contracté le virus influenza, de sorte que vous n'avez pas développé d’anticorps. En résumé : la vaccination reste la meilleure option !

Source: Mensura

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages