Moins d’un Belge sur deux accepterait de faire un pas en arrière pour travailler plus longtemps

Près de la moitié des entreprises emploient davantage de gens de plus de 50 ans qu'il y a quelques années. Mais travailler jusque 65 ans, voire plus, est toujours aussi peu envisageable pour beaucoup: trois Belges actifs sur quatre trouvent l'âge de la retraite trop élevé. Pour plus de la moitié des répondants, un allongement des carrières exige un travail adapté, intéressant et pas trop exigeant. Une rétrogradation vers une fonction et un salaire inférieurs n'est que peu envisagé.

L’équilibre vie professionnelle-vie personnelle: un défi pour de nombreux collaborateurs

Trois quarts des salariés européens (75%) préfèrent garder bien distinctes et séparées leur vie professionnelle et leur vie personnelle, selon l’étude « Révélez vos talents ». L’étude, qui a interrogé plus de 2.500 travailleurs dans cinq pays a conclu que, malgré ces préférences, près d’un tiers (31 %) des sondés ne pensent pas avoir un bon équilibre vie professionnelle-vie privée.

Plus de 750 millions de personnes dans le monde migreraient si elles le pouvaient

Le désir de s’installer de façon permanente vers un autre pays a augmenté comparé aux précédentes études en 2010-2012 et 2013-2016, d’après Gallup. Les pays ciblés par les migrants potentiels restent par contre sensiblement les mêmes: 18 pays attireraient deux tiers de ces derniers. Et la Belgique ne figure pas parmi les contrées jugées les plus attractives.

Perception des politiques RH: décalage persistant entre les salariés, les managers et les RH

Plus de trois quarts des responsables RH français (76%) considèrent que les collaborateurs ont la possibilité de construire leur projet professionnel dans l’entreprise... mais cette perception n’est partagée que par 56% des salariés et 65% des managers. Ce décalage ressort du 20e baromètre « Climat social et qualité de vie au travail » publié par l’Observatoire Cegos, qui a sondé 700 salariés, 280 managers et 180 responsables RH.

Brouillard dense en perspective, mais l’économie de pénurie demeure

Face à des prévisions économiques moins positives, il est essentiel que le deal pour l’emploi soit réalisé, affirme la FEB. Selon les derniers chiffres, on dénombre actuellement 148.000 emplois vacants et toute mesure qui contribue à réduire ce chiffre est bienvenue. Par ailleurs, la fédération patronale en appelle à éviter un nouveau dérapage de notre compétitivité.

Pourquoi nous devrions prendre davantage de pauses de qualité

Plus d’un travailleur sur trois passe son temps de midi à surfer sur Internet et à consulter les réseaux sociaux. 15% ne prennent même pas de pause à midi. C’est ce qui ressort de l’enquête menée par l’assureur-vie NN. Si les travailleurs ressentent de plus en plus de stress et sont plus souvent fatigués, c’est aussi la conséquence d’un manque de véritables pauses détente de qualité: mettez votre smartphone de côté, bavardez avec vos collègues et allez prendre l’air!

Et si on « jouait » à développer la Qualité de Vie au Travail?

Faire le point de manière simple et ludique sur les actions en faveur de la Qualité de Vie au Travail (QVT) menées dans l’entreprise et bâtir un plan d’actions pour progresser: c’est ce que propose un « jeu pédagogique » développé par l’agence française pour l’amélioration des conditions de travail. Cette dernière n’en est d’ailleurs pas à son coup d’essai en la matière...

La création d’emplois est au plus haut depuis cinq ans

De plus en plus de travailleurs changent d'emploi et l'engagement dans le cadre de contrats à temps plein a suivi une pente ascendante, révèlent les dernières données de l'étude Dynam-Reg, qui analyse la dynamique du marché de travail en Belgique et dans les différentes régions. Toutefois, la création d’emploi n'est pas encore retournée à son niveau d’avant la crise financière de 2008.

Quels sont les risques associés au travail dans un futur numérique?

La numérisation et l’émergence de nouvelles technologies influencent la nature des emplois et des tâches, les secteurs et les industries dans lesquels les personnes travailleront, et même leur perception du travail. L’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA) publie les résultats d’un important projet de deux ans visant à anticiper les effets de la numérisation sur la sécurité et la santé au travail (SST).

Le nombre d'emplois vacants continue d’augmenter

Au troisième trimestre, les entreprises belges offraient 149.180 emplois vacants contre 143.470 au deuxième trimestre 2018, d’après les chiffres de Statbel, l'office belge de statistique. Le taux de vacance d’emploi - le nombre d'emplois vacants par rapport au nombre total d'emplois dans l'entreprise - a lui aussi légèrement augmenté de 3,53% à 3,65%.

Les cancers liés au travail coûtent entre 270 et 610 milliards par an dans l'UE

C’est l’estimation relevée dans un livre récemment publié par l'Institut syndical européen (ETUI), ‘Cancer and work - Understanding occupational cancers and taking action to eliminate them’. Les cancers professionnels sont la première cause de décès liés au travail dans les sociétés industrialisées et, chaque année, plus de 100.000 personnes perdent la vie en étant exposées à des agents cancérigènes sur leur lieu de travail.

Vos travailleurs s'ennuient-ils parfois au travail?

C'est le cas d'une personne sur cinq (21%), d'après la dernière étude publiée par Securex, qui porte sur 1.552 salariés. 8% des travailleurs belges s'ennuient même régulièrement. 10% qualifient leur travail de monotone et 8% trouvent leur activité professionnelle inutile. 19% trouvent que leurs tâches quotidiennes présentent trop peu de défis.

Près d’un Belge sur deux est très satisfait de son travail

On parle beaucoup (trop?) de bonheur au travail. Mais quelle est la part que prend le travail dans notre bonheur? C’est ce qu’ont essayé de mesurer l’UGent, Securex et l’assureur-vie NN. Résultat: notre travail représenterait, en moyenne, près d’un cinquième (18%) de notre bonheur. La part de la satisfaction au travail dans le bonheur ressenti est trois fois plus importante chez les indépendants que chez les fonctionnaires.

Un employé sur deux suit en permanence les offres d'emploi

Ils sont, d’après un sondage d’Indeed, 47% de travailleurs à suivre en permanence les nouvelles offres d'emploi intéressantes dans leur domaine. 85% seraient activement à la recherche d'un nouvel emploi ou y sont ouverts. Voilà qui ne manquera pas de surprendre: seuls 38% des employeurs pensent que leurs employés suivent les offres d’emploi.

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages