Le « Future of Work » inquiète quant au devenir des relations humaines

C’est ce qui ressort d’une étude réalisée en France par Deloitte et Cadremploi auprès de plus de mille personnes. L’inquiétude porte essentiellement sur le devenir des relations humaines dans les organisations transformées: 67% des répondants pensent qu'elles sont amenées à se dégrader. Pour 76%, le dialogue social est voué à se détériorer, tout comme les interactions humaines (67%). Dans le même temps, 69% estiment que la pression quotidienne va augmenter.

Un premier semestre encore fort marqué par les (annonces de) licenciements collectifs

Entre janvier et juin 2019, 43 unités techniques d’exploitation ont annoncé une intention de procéder à un licenciement collectif pour 2.681 travailleurs concernés, communique le SPF Emploi, Travail et Concertation sociale. L’entreprise Proximus n’est toutefois pas reprise dans ces statistiques. Sur la même période, 29 unités techniques d’exploitation ont clos leur procédure d’information et de consultation: 1.954 travailleurs ont été touchés par un licenciement collectif.

La part des jeunes arrivant sur le marché du travail baisse année après année

En 2015, 3,1% des travailleurs étaient des jeunes qui faisaient leurs premiers pas sur le marché du travail. En 2018, la part des jeunes a baissé à 2,9% de l’emploi total. C’est ce qu’observe Acerta sur la base d’une analyse de travailleurs occupés par plus de 40 000 employeurs. Pour le non-marchand, le prestataire de services RH tire la sonnette d’alarme: ce secteur perd en popularité d’année en année parmi les moins de 25 ans.

Près d’un travailleur sur dix serait confronté à du cyberharcèlement au travail

Le plus souvent, ce phénomène consiste à entraver le travail de la victime en ignorant systématiquement ses e-mails et messages ou en lui empêchant l’accès à certains e-mails et fichiers. C’est ce qui ressort d’une enquête de la KU Leuven et d’IDEWE. Les victimes se sentent plus souvent épuisées mentalement, moins impliquées et insatisfaites.

Les vacances des uns font – parfois – le malheur des autres

Pour près de la moitié (46%) des travailleurs francophones, les vacances des collègues engendrent une hausse sensible du stress au travail. Pour prévenir ce stress, rien de tel que de se concerter au préalable et de clarifier les tâches à exécuter, conseillent les auteurs de l’étude.

La prime bénéficiaire de plus en plus populaire

Le nombre d’entreprises qui récompensent leurs collaborateurs avec une prime bénéficiaire est en voie de doubler cette année par rapport à l’année dernière. C’est ce qui ressort d’une enquête de SD Worx auprès de ses clients. Le succès de cette prime s’accroît encore auprès des plus petites entreprises (qui comptent entre un et cinq travailleurs), qui semblent aussi les plus généreuses.

Six employeurs sur dix sont prêts à introduire un budget mobilité

Le budget mobilité suscite l’enthousiasme. C’est la conclusion que tire Acerta en se basant sur une enquête effectuée auprès des employeurs et une autre faite auprès des travailleurs: 60% des employeurs prévoient de proposer un budget mobilité à leur personnel. Plus de la moitié des travailleurs sont prêts à échanger leur voiture contre de l’argent, une voiture plus respectueuse de l’environnement ou des vacances supplémentaires.

Quels sont les effets des aides bruxelloises à l’emploi? Trois dispositifs à la loupe

Les dispositifs d’aide à l’emploi évalués ont notamment comme objectif de favoriser l’intégration des jeunes demandeurs d’emploi bruxellois sur le marché du travail. Pour les jeunes les moins qualifiés, cet objectif est atteint puisque les dispositifs accélèrent généralement la sortie du chômage vers l’emploi. Pour les plus qualifiés, en revanche, les dispositifs pourraient être rendus plus efficaces en y réservant l’accès aux personnes ayant une certaine durée de chômage.

22 langues pour booster l’emploi: Actiris élargit son service d’interprétariat social

A Bruxelles, près d’un chercheur d’emploi sur dix ne parle ni le français, ni le néerlandais. Ce sont des chiffres de view.brussels, l'observatoire bruxellois de l'emploi et de la formation. Actiris vient donc d'élargir son service d’interprétariat social de 9 à 22 langues. Objectif: inciter ces 8000 allophones à apprendre rapidement le français ou le néerlandais, pour favoriser leur mise à l'emploi.

Le taux d’emploi en hausse dans l’OCDE, mais en baisse dans notre pays

Le taux d’emploi de la zone OCDE – la part des personnes en âge de travailler ayant un emploi - était en hausse de 0,1 point de pourcentage au premier trimestre 2019, à 68,7%, hausse entièrement entraînée par l’augmentation du taux d’emploi des femmes. Le taux d’emploi est bien au-dessus du niveau du pic précédent pour la zone OCDE, la zone euro ainsi que pour la plupart des grands pays de l’OCDE, mais reste en-dessous du niveau du pic précédent pour les États-Unis.

Comment faire évoluer les approches RH pour (re)donner du sens au travail et (re)gagner l’engagement des collaborateurs?

A la fin du mois d’août, quelque 120 DRH, HR Managers et autres professionnels de la gestion des ressources humaines se réuniront à Hasselt pour la 5e Académie d’été des ressources humaines. Ils y travailleront sur les thématiques de l’engagement et du sens au travail. L’objectif: développer une boîte à outils pour prendre action(s) dans leur entreprise, en fondant sa construction sur les derniers résultats de la recherche académique et sur le partage de bonnes pratiques, loin des « hypes » et des solutions clé en main.

Octroyer de la flexibilité aux salariés est un levier d’attractivité à ne pas négliger en temps de pénurie de talents

Pour sept salariés sur dix, le télétravail reste impossible ou interdit et huit sur dix ne peuvent adopter d'horaires libres. Ces chiffres ressortent d’une étude que vient de publier Tempo-Team. Les travailleurs concernés déplorent cette situation. Et près d’un salarié sur trois trouve l'entreprise plus attrayante lorsqu'elle fait preuve de plus de flexibilité.

Une origine étrangère constitue un frein à l’emploi à Bruxelles

La première étude scientifique sur l’origine des chercheurs d’emploi bruxellois démontre qu’il est plus difficile de trouver un emploi quand on est d’origine étrangère, même avec des qualifications. « Seule une volonté politique forte de s’attaquer à la dimension structurelle de ces discriminations permettra la mise en œuvre de mesures réellement efficaces. », souligne Khadija Senhadji, responsable de l’étude.

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages