< Retour au sommaire

Voyage dans l'industrie du futur italienne

Auteur:Annalisa Magone, Tatiana Mazali, Salvatore Cominu, Antonio Sansone, Giampaolo Vitali
Editeur:La fabrique de l'industrie, 144 pages.
ISBN:978-2-35671-538-8
Prix:€22
En 2015-2016, une équipe de chercheurs de Turin a effectué un passionnant voyage dans les plus grandes usines italiennes de l'arc septentrional pour observer comment le paradigme de l'industrie 4.0 s'implante dans le pays. Si les signes d'un virage « intelligent » de la production sont indéniables, la révolution annoncée n'en est encore qu'à ses prémices et de nombreuses questions demeurent ouvertes sur l'avenir et la place du « travailleur 4.0 ».

« Quand démarre notre voyage, nous n’avons pas d’idée précise sur ce que nous allons trouver dans les usines, et nous ignorons si les grands sites industriels que nous avons prévu de visiter seront représentatifs d’un système industriel où dominent les petites entreprises et où l’innovation pénètre selon des modalités particulières », expliquent les auteurs. Leur visite des plus grandes usines italiennes de l’art septentrional (de Pirelli à Comau, de Alstom à Fincantieri) se révèlera passionnante. « Les process et les machines se sont considérablement modifiés, illustrent-ils. La production est devenue reproductive, traçable et prévisible. L’expérience humaine ne demeure un facteur clé que dans les cas où les systèmes automatisés ne permettent pas de garantir ces trois qualités. »

Les observations de ces chercheurs se sont focalisées sur les modèles d'organisation et sur les transformations du « travail réel », en lien avec les mutations technologiques. Leurs travaux mettent à l'épreuve la rhétorique de l'industrie du futur: l'usine « intelligente » engendre-t-elle un modèle d'organisation en rupture avec le passé? Les hiérarchies s'aplatissent-elles? L'opérateur « augmenté » par les technologies devient-il un travailleur de la connaissance? Le savoir-faire humain se transfère-t-il aux machines sans contrepartie pour les travailleurs?

Trois mots peuvent synthétiser leur analyse: diversité, ambivalence, culture. Diversité des modèles d'organisation qui coexistent et s'apparentent moins à une rupture qu'à un « toyotisme » rénové qui réaliserait enfin ses promesses. Ambivalence des effets des technologies numériques sur le travail, se traduisant aussi bien par une élévation des compétences requises que par une sous-utilisation des savoir-faire issus de l'expérience. Intégration dans les ateliers de nouvelles cultures - écrite, numérique, technologique - en lieu et place de la transmission orale et imitative.

Sur le même sujet


< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages