< Retour au sommaire

Transformer l'entreprise

Auteur:Laurent Oddoux, Anne-Sophie Colemont, Marie-Pascale Martorell & Pascale Venara
Editeur:Eyrolles, 208 pages.
ISBN:978-2-212-56595-9
Prix:€22
Développer la confiance et la co-construction entre les collaborateurs, appréhender de façon simple la complexité des transformations et remettre l’humain au cœur des évolutions: ce sont les pistes que proposent les auteurs pour construire une performance soutenable.

A l'heure où la compétitivité économique, les événements sociopolitiques et les mutations technologiques viennent bouleverser la façon de penser le travail, l'entreprise cherche à la fois à se sécuriser et à se réinventer. Les notions d'entreprise libérée, bienveillante, 3.0, positive ou encore humaniste voient ainsi le jour: Transformer l'entreprise s'inscrit dans cette tendance.

Les auteurs composent une équipe pluridisciplinaire: Laurent Oddoux est coach, superviseur et consultant; Anne-Sophie Colemont a une double expérience de DRH et de coach; après une première carrière en gestion, Marie-Pascale Martorell est devenue coach et thérapeute (elle est notamment l’auteure d’un autre ouvrage sur le coaching et les neurosciences) et Pascale Vénara a cofondé l’Institut de Prévention du burn-out, après une carrière à l’international dans des grands groupes.

D’emblée, ils mettent en questions la portée réelle des initiatives, ô combien médiatiques, de ces DRH ayant renommé leur titre en « chief happiness officer » ou « happy team leader ». « Le spectre des résultats, l’impératif d’une performance à l’échelle locale comme internationale viennent très souvent malmener ces préoccupations humanistes », observent-ils, en privilégiant le concept de « performance humaine et soutenable ». « Nous avons choisi le terme de ‘performance’ pour parler de réussites chiffrées ou encore de la manière dont les résultats sont atteints, tel un acteur ou un danseur qui fournira sur scène une ‘belle performance’, expliquent-ils. La notion de ‘performance humaine’ vient souligner notre conviction que mettre l’être humain et les relations humaines au coeur de la transformation est un des défis le plus stratégique. Enfin la notion de ‘performance soutenable’ révèle deux enjeux pour les organisations et donc les managers: être capable de porter le sens de la performance, poser les convictions (soutenance); et éviter l’in-soutenable, viser la pérennité en prenant soin de l’écologie des équipes. »

D’après eux, la performance soutenable se déploie dans un périmètre délimité par trois repères qui doivent souvent être tenus simultanément et qui font chacun l’objet d’une partie du livre:

  • L’axe de la continuation, horizontal, est plutôt centré sur le futur immédiat, le monde du connu (être dans le juste rythme du marché, de l’entreprise, des cycles économiques, mettre en place des plans de route, des indicateurs de pilotage…).
  • L’axe de la modification, vertical, est plutôt tourné vers le questionnement, la remise en question du présent pour impacter le futur lointain. C’est le monde de l’inconnu (penser le coup d’après, élaborer une nouvelle vision ou stratégie…).
  • L’espace de la transformation qui se trouve à la croisée de la continuation et de la modification est le creuset de l’ajustement optimal. Il demande de différencier ces deux axes pour les faire coexister avec agilité. C’est le monde de l’incertain.

Sur le même sujet


< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages