< Retour au sommaire

Petits deuils en entreprise

Auteur: Jacques-Antoine Malarewicz
Editeur:Editions Pearson , 196 pages.
ISBN:978-2-7440-6674-0
Prix:€21
Départ d'un manager, abandon d’une ligne de produit ou d’une identité marketing, changement de métier, fermeture d’un site : autant de situations qui font partie de la vie normale des entreprises. Pour Jacques-Antoine Malarewicz, introduire des rituels de deuil pour aider les individus à traverser les pertes successives leur permettra de s'approprier les changements en cours plutôt que de les subir.

Avec l’accélération des rythmes économiques, les « ruptures » en entreprise se succèdent à une allure parfois frénétique, nous explique Jacques-Antoine Malarewicz, médecin psychiatre qui partage son activité depuis plus de vingt-cinq ans entre son cabinet de psychothérapie, la formation et la supervision de consultants en entreprise. Il intervient également comme coach auprès de dirigeants et d'équipes de direction.

« Très souvent, un projet en remplace un autre sans que le premier ait abouti, indique-t-il. Le ressenti des salariés qui se sont investis au service de ces projets n’est pas reconnu. Or, les deuils non faits peuvent coûter cher à l’entreprise car ils favorisent une forme de nostalgie (le ‘C’était mieux avant’) et empêchent les salariés de se mobiliser sur l’avenir. »

Il est donc crucial que ces deuils soient identifiés pour ce qu’ils sont, en dépassant ce tabou qui concerne l’ensemble de la société, conseille l’auteur: la crainte de la mort et de la séparation est encore plus forte dans un contexte où prédominent les exigences de réactivité et de performance.

Dans son livre, Jacques-Antoine Malarewicz, partant de situations vécues dans un contexte professionnel, montre comment la compréhension du processus de deuil permet d’éclairer les non-dits et les blocages au sein de l’entreprise. Il détaille les outils qui permettent de mieux aborder ces situations, proposant notamment la mise en place de véritables rituels. « Il s’agit avant tout d’accorder du temps aux salariés, afin que s’exprime leur subjectivité pour qu’ils se réapproprient les changements en cours au lieu de les subir. »

Sur le même sujet


< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages