< Retour au sommaire

Petite philosophie de la transformation digitale. Ou comment (re)découvrir l’art du zigzag

Auteur:Luc de Brabandere
Editeur:Éditions Manitoba, 140 pages.
ISBN:978‑2‑37615‑065‑7
Prix:€17
La transformation digitale de notre société est un des plus grands changements que l’Histoire ait connus. Mais on ne peut changer radicalement le monde sans au préalable changer sa manière de voir le monde, nous dit le philosophe Luc de Brabandere: « Il nous est demandé de reculer pour mieux penser, et l’approche en zigzag résume l’alternance impérative entre créativité et innovation. »

Si le monde change, le métier du philosophe, lui, ne change pas. « Il continue à porter sur le monde le regard interrogatif qui a toujours été le sien, nous explique Luc de Brabandere. Il s’étonne, il doute, il questionne, il émet des hypothèses. Son but n’est pas d’avoir raison. Son but est d’être utile. » Ingénieur en mathématiques et passionné de prospective, le philosophe d’entreprise, auteur de nombreux livres dans lesquels il allie philosophie, technologie et économie, demeure ici fidèle à lui-même. Il éclaire, de manière toujours aussi magistrale et si plaisante à lire, les ressorts de la transformation digitale, en livrant même une méthode pour la piloter.

Les nouvelles technologies ne prennent vraiment leur sens que si elles s’accompagnent de nouveaux modèles mentaux, observe-t-il. Dans son roman Le Guépard, Lampedusa raconte l’histoire d’un aristocrate sicilien du XIXe siècle qui assiste inquiet aux révolutions en marche. Lors d’une discussion avec son neveu, il lui dit: « Si tu veux que les choses restent comme avant, alors il va falloir tout changer ». Avec le digital, nous sommes dans cette même situation: « Si nous voulons qu’un dirigeant puisse continuer à entreprendre ; si nous voulons qu’un médecin continue à pouvoir soigner ; si nous voulons qu’un professeur continue à enseigner ; si nous voulons que les magistrats continuent à garantir un État de droit, eh bien, alors, il va falloir tout changer! »

Alarmiste? Non, lucide et positif! « Le futur n’est pas le présent sur lequel se rajouteraient des nouvelles technologies, comme un professeur se croyant moderne convertit ses syllabus en PDF, ou comme un banquier qui accepte par internet des ordres de paiement les introduit dans un système comptable développé en 1996, illustre-t-il. Non, le futur, c’est se poser la question de savoir comment faire ce que l’on doit ou a envie de faire maintenant que des outils incroyablement puissants sont à disposition. » Ainsi, le télétravail, ce n’est pas prendre son travail et le faire à distance. « Non, c’est se demander comment mieux travailler ou encore faire des choses que l’on n’a jamais faites. L’enseignement à distance ne consiste pas à filmer un professeur et le diffuser sur écran. Non, c’est imaginer de nouvelles formes de pédagogie, car ceux qui sont en âge d’apprendre sont nés avec internet. »

Et il en va de même pour la médecine, la justice, le journalisme ou l’entreprise, dont la gestion de ses ressources humaines ! « L’enjeu ne consiste pas à ‘numériser’ ces métiers essentiels, mais plutôt à les réinventer dans un monde devenu numérique », souligne Luc de Brabandere qui met en exergue un paradoxe : « La mécanique de la transformation digitale n’a en fait que très peu à voir avec le digital. Les aptitudes nécessaires pour la réussir sont précisément celles qu’on ne peut mettre en algorithme. L’essentiel de l’effort à consentir est purement mental : il consiste en une réorganisation personnelle du regard que nous avons sur le monde. » Et l’approche du « zigzag » qu’il décrit et illustre dans ce livre est assurément une manière puissante d’aborder la transition…

Sur le même sujet


< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages