< Retour au sommaire

Le partage d'emploi

Auteur:Irenka Krone-Germann et Alain Max Guénette (dir.)
Editeur:Editions L'Harmattan , 378 pages.
ISBN:978-2-343-10836-0
Prix:€38
Comment repenser le travail en recourant au partage d’emploi: c’est ce qu’explore un collectif de 34 auteurs issus de 5 pays européens. Phénomène encore peu répandu en Belgique, le « job sharing » mérite d’être analysé et peut-être testé, en tenant compte des enseignements des premières expériences présentées dans cet ouvrage.

Né vers le milieu des années 60 aux Etats-Unis, le terme « job sharing » renvoie à deux ou plusieurs employés partageant un poste à plein temps avec des tâches interdépendantes et une responsabilité commune. La notion regroupe trois éléments centraux: un aspect volontaire du choix du travail, une responsabilité commune entre les partenaires du job sharing et un poste à temps complet réparti sur deux ou plusieurs personnes. Le « top sharing » en est une variante, en ce sens qu’il comprend dans un job sharing dans des positions à haute responsabilité, incluant la gestion de collaborateurs.

Regroupant les contributions de 34 auteurs issus de cinq pays européens, ce livre dirigé par Irenka Krone-Germann et Alain Max Guénette, aborde les diverses facettes du partage d'emploi. Mettant l'accent sur les conditions de réussite de cette forme particulière de travail et d'emploi, il propose des réflexions liées aux changements de paradigmes au sein des entreprises, dans la mouvance de l'économie collaborative et digitale. Tenant compte des changements fondamentaux qui se cristallisent par le biais de nouvelles pratiques économiques et des défis tels que la rétention des talents et la pénurie de personnel qualifié, ces diverses contributions sont en lien avec l’évolution des marchés de l’emploi.

Les avantages et les limites du dispositif sont explorés et plusieurs auteurs examinent les conditions nécessaires à la réalisation d’un job ou top sharing efficace, sur la base d’expériences en Suisse, en Allemagne, en Grande-Bretagne, en France et en Hongrie.

La contribution de Sara Hill, fondatrice de thejobshareproject.com est particulièrement interpellante: elle met l’accent sur la diversité des formes que peuvent prendre les modèles de partenariat à travers sa longue expérience de promotion du job sharing. Pour en montrer les nombreuses facettes, elle procède à une analyse qualitative et quantitative menée auprès de 303 personnes, incluant des job shakers, des dirigeants de partageurs d’emploi, des collaborateurs qui travaillent directement avec des job sharers et des employés qui connaissent bien le modèle.

Une attention particulière est aussi portée au job sharing intergénérationnel, à savoir le partage d’un emploi à temps plein entre un senior et un junior. L’auteur, Birgit Peeters, analyse dans quelle mesure l’outil est pertinent pour la bonne entente entre les générations, l’intégration des juniors, l’aide aux seniors à « lever le pied », et la transmission de savoirs entre générations. Elle a mené un sondage auprès de quatre groupes de dix professionnels incluant des responsables RH, des seniors, des juniors et des personnes en job sharing. Il en ressort que 97,5% des répondants affirment que le job sharing intergénérationnel est une mesure pertinente pour la bonne entente et la transmission du savoir entre génération.

Sur le même sujet


< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages