< Retour au sommaire

La cogestion des carrières

Auteur:Jean-Luc Cerdin
Editeur:Editions EMS , 232 pages.
ISBN:978-2-84769-706-3
Prix:€20
Les carrières sont l’affaire de l’entreprise et des individus. Sur base de recherches académiques, l'auteur propose une nouvelle approche: la cogestion des carrières. 

Les entreprises ont parfois tendance à gérer davantage des emplois que des carrières. De leur côté, les individus peuvent être désarmés face à une plus grande responsabilité quant à l’orientation de leur carrière. Professeur de gestion des ressources humaines à ESSEC Business School, l’auteur montre la nécessité de passer à une cogestion des carrières afin que les entreprises et leurs salariés, dans une logique de partenariat, puissent prendre les décisions les plus pertinentes pour le bénéfice des deux parties. 

« L’avenir de la GRH et, en particulier, de la gestion des carrières repose sur une articulation adéquate entre l’individuel et le collectif, dans l’articulation d’un contrat psychologique, entre l’interne et l’externe, tenant compte de la vie personnelle, et entre le national et l’international, explique Jean-Luc Cerdin. La gestion des carrières n’est d’ailleurs pas seulement l’affaire des experts de la GRH, mais aussi des autres parties prenantes. Tout d’abord la direction de l’entreprise qui doit démontrer sa volonté d’investir sur le capital humain et le développer. »

Mais, plus largement, « ceux qui investissent dans une entreprise pourraient s’intéresser à la manière dont les salariés sont gérés dans une perspective de développement durable avec un accent particulier sur l’employabilité durable », ajoute-t-il. Plus classiquement, « les managers devraient être évalués sur leurs capacités à développer le capital humain de leurs collaborateurs. Et, enfin, il n’est pas possible pour l’entreprise de gérer les carrières sans la participation active des salariés. »

Un chapitre est entièrement consacré aux outils de gestion et de cogestion des carrières, tels que les évaluations, les comités de carrière, la prospective des métiers, les programmes de mentoring, le bilan professionnel, la prospective personnelle, la cartographie des métiers, l’outplacement ou encore des outils d’employabilité responsable, entre autres. L’auteur n’hésite pas à parler de « carrières vertes », qui se dérouleraient et seraient gérées de manière durable, quel que soit l’environnement. « A la différence des emplois gérés sur le court terme, les carrières se développent sur le long terme. Aussi, la cogestion porte sur des carrières ‘vertes’ centrées sur l’engagement des entreprises dans le développement du capital humain et de l’employabilité. La mise en place d’indicateurs de carrière devrait capter cet engagement. »

Sur le même sujet


< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages