< Retour au sommaire

Gérer la vulnérabilité et la résilience en milieu professionnel

Auteur:Benoît Raveleau & Farid Ben Hassel
Editeur:L'Harmattan , 261 pages.
ISBN:978-2-343-08320-9
Prix:€27
Explorations de la « vulnérabilité » et de la « résilience », deux concepts qui sont de plus en plus utilisés pour comprendre le monde du travail.

La relation de travail typique, caractérisée par un emploi sûr et à temps plein dans le cadre duquel le travailleur bénéficie d’une bonne rémunération et de bons avantages sociaux, n'est plus la norme. Des formes de travail plus précaires prennent de plus en plus d’ampleur. Ce bouleversement où la carrière n'est plus garantie dans l'entreprise, fait prendre conscience qu'il est devenu primordial de développer une culture de la résilience au sein des organisations.

Ce à quoi s’attelle cet ouvrage collectif, dirigé par Benoît Raveleau (Université catholique de l’Ouest en France, Université de Sherbrooke au Québec) et Farid Ben Hassel (Université de Québec à Rimouski). « En matière de gestion des personnes en milieu de travail, la prise en compte des phénomènes de vulnérabilité et de résilience est assez récente, expliquent-ils. Or, il apparaît nécessaire de mieux comprendre pourquoi, quand, qui et comment les entreprises et organismes gérant des activités deviennent vulnérables et comment les travailleurs peuvent développer et renforcer leurs capacités de résilience face aux crises tant au plan humain qu’organisationnel et technique, ou à l’interface de ces différents plans. »

A pointer particulièrement dans ce livre, plusieurs chapitres: les vulnérabilités des dirigeants, étudiées par Hélène Desfontaines et Paola Duperray (Université catholique de l’Ouest en France); les compétences émotionnelles comme facteur de vulnérabilité des gestionnaires, étudiées par Lyne Bélanger (Université de Sherbrooke au Québec, Université catholique de l’Ouest en France); les résilience organisationnelle étudiée par Imane Benhayoune et Bruno Urli (Université de Québec à Rimouski) ou encore la gestion des vulnérabilités (du mépris à la gestion des personnes) explorée par Marie-Noëlle Albert et Michel Fortier (Université de Québec à Rimouski).

Les co-auteurs pointent quant à eux cinq jalons pour une gestion responsable de la vulnérabilité en organisation: renforcer la résilience des personnes et des organisations (par exemple en développant les capacités d’apprentissage rapide et d’innovation), passer de la résilience à la reliance (ajoutant le sens, la finalité, l’insertion dans un système), donner la primauté à l’altérité, encourager le décloisonnement disciplinaire et l’émergence co-créative et accompagner l’autoformation des managers.

Sur le même sujet


< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages