< Retour au sommaire

Entreprises vivantes

Auteur:Manfred Mack et Christine Koehler (dir.)
Editeur:Editions L'Harmattan, 222 pages.
ISBN:978-2-343-11508-5
Prix:€23,50
L’entreprise « classique » se caractérise par une recherche quasi obsessionnelle de profit à court terme. Les auteurs du livre Entreprises vivantes en appellent à une autre logique, celle de la « création de valeur durable ». Une dizaine d’experts ont été appelés à nourrir la réflexion en présentant leur vision de nouveaux concepts d’entreprise.

A l’heure où changer de concept d’entreprise devient inéluctable, le nombre de solutions qui existent en pratique est bien plus important que vous ne l’imaginez, nous disent Manfred Mack et Christine Koehler qui ont dirigé l’ouvrage. Ce livre en présente une dizaine. Ces nouveaux concepts sont décrits par des auteurs qui les ont vécus de près, de sorte que vous en comprendrez aisément les caractéristiques, les points forts et les types de métiers concernés. Les auteurs expliquent, d’une part les bénéfices concrets du modèle d’entreprise en question, notamment pour ce qui concerne leur façon de créer de la valeur durable, mais également les démarches de mise en œuvre de la transformation.

Professeur associé au Groupe IGS et vice-président de l’Institut international de l’audit social, Hubert Landier livre un éclairage sur l’avenir du travail, en mettant en exergue la fin de l’hégémonie du travail salarié, là où Isaac Getz, professeur à l’ESCP Europe, revient sur le concept d’entreprise libérée. On parle également dans l’ouvrage de leadership, d’agilité ou d’économie collaborative. Plus original, Claude Fromageot, directeur du développement durable pour le groupe Rocher, évoque l’entreprise en dynamiques partagées, en faisant l’analogie avec la nature. Quant à Guillaume Ginebre, chef de projet au sein de l’action tank Entreprise et pauvreté, il développe le concept de « social business » adapté au contexte des pays développés.

« Il y a dans l’apparition des nouvelles logiques qui nous ont intéressés, le signe évident d’une nouvelle vitalité, observe Manfred Mack. Ce que nous voyons, c’est une sorte de capitalisme ‘Phase II’, nettement plus diversifié que le modèle actuel, donc enrichi par sa diversité de logiques qui coexistent et se rendent mutuellement meilleures. Ce capitalisme ‘Phase II’ connaîtra un rythme élevé d’innovations de tous ordres. Il s’ouvrira sur de nouveaux ‘espaces’ dont celui du bien commun, favorisant la confiance mutuelle, le partage et l’intérêt du faire ensemble plutôt que de rester dans le chacun pour soi. »

Sur le même sujet


< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages