< Retour au sommaire

De Macgyver à Mad Men

Auteur:Benoît Aubert et Benoît Meyronin (coord.)
Editeur:Éditions Dunod, 204 pages.
ISBN:978-2-10-075968-2
Prix:€19
Les séries TV sont devenues un phénomène culturel majeur. Tout le monde a « sa » série préférée. Au-delà du divertissement, elles nous tendent un miroir dans lequel les grands thèmes du management se reflètent…

C’est du moins l’hypothèse prise par Benoît Aubert (ICD International Business School) et Benoît Meyronin (Grenoble École de Management) qui ont coordonné l’étonnant De MacGyver à Mad Men : quand les séries nous enseignent le management. Farfelu ? Toutes les facettes des sciences de gestion y sont abordées, assurent-ils. Si la présentation se veut conviviale, l’ouvrage a, de fait, aussi du fond : ce sont chaque fois des spécialistes de différentes disciplines, universitaires (dont Fabrice De Zanet, HEC Liège) et praticiens (dont Bénédicte Ravache, secrétaire générale de l’ANDRH, l’association française des DRH), qui analysent 13 séries pour offrir un regard neuf, voire inédit, sur les grands thèmes du management.

La porte d’entrée s’opère par les séries, et chaque analyse se conclut par trois ou quatre leçons de management. Les plus anciens partiront de MacGyver, cette série qui, de 1985 à 1992, nous a conté les aventures de cet ex-agent secret devenu le symbole du mélange entre le scientifique et le bricoleur. Professeur à Grenoble École de Management, Raffi Duymedjian explore la grandeur et les limites de l’ingéniosité managériale. « Par la nature des relations qu’il entretient à son environnement, ce héros incarne l’innovateur frugal qui sait faire plus avec moins ; qui, face aux difficultés, saisit les opportunités qui s’offrent à lui pour les surmonter, mettant en œuvre une pensée ouverte et flexible. »

Vous êtes davantage adepte de The Walking Dead, Six Feet Under ou Breaking Bad ? Vous trouverez aussi votre compte dans ce livre dont les leçons, si elles partent de situations et de personnages extrêmes à l’éthique parfois discutable, mettent en réalité l’accent sur les qualités attendues du manager. Ainsi, désagréable, arrogant et sans empathie, Dr House n’en est pas moins une figure charismatique, qui reconnaît ses erreurs et travaille en équipe à l’amélioration de son cœur de métier, la pratique médicale, nous dit Monika Siejka, enseignante-chercheuse à l’UVSQ-Paris Saclay. « House est un manager qui cherche à obtenir avec son équipe la dynamique d’une pensée collective qui est nécessaire pour aborder la complexité du monde d’aujourd’hui. »

Manager comme Tony Soprano ? Surtout pas, estime de son côté Benoît Meyronin qui part du personnage central de la série Les Soprano, mafieux italo-américain du New Jersey, pour interroger le sens du mot « leader ». La série enseigne qu’un manager « doit être au clair sur ses forces et ses faibles, et donc savoir précisément pourquoi il occupe ce poste, dit-il. Mais il ne doit pas laisser percevoir le moindre doute quant à sa légitimité à occuper la fonction qu’il occupe. Il doit ainsi non pas se préoccuper de réaffirmer en permanence sa légitimité — notamment en retournant vers le registre de la ‘technique’ au sens large qui l’a longtemps installé dans un rôle clair), mais plutôt s’affirmer en tant que leader — notamment sur le plan du processus décisionnel. »

Au travers de ces courtes chroniques — dont il faut saluer l’effort pédagogique —, ce sont une variété de thématiques qui sont éclairées d’une lumière nouvelle : leadership authentique, droit à l’erreur, place de l’émotionnel au travail, bonheur au travail, big data,… « Les organisations sont des scènes de théâtre dont nous sommes les metteurs en scènes ou les comédiens plus ou moins conscients, plus ou moins actifs, plus ou moins consentants, concluent Benoît Aubert et Benoît Meyronin. Prendre le temps d’un décalage par la fiction nous rappelle alors que, pour vivre l’entreprise, quelle que soit la place qu’on y occupe, chacun d’entre nous ressent le besoin d’une mise à distance qui le recentre sur ce qui est essentiel pour lui. C’est aussi cela l’ambition de cet ouvrage : ouvrir les fenêtres en grand sur cette vaste scène et ne pas être (totalement) dupes… »

Sur le même sujet


< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages