< Retour au sommaire

Accélérez! Oser l’agilité

Auteur:John Kotter
Editeur:Éditions Pearson France, 184 pages.
ISBN:978-2-7440-6672-6
Prix:€28
Pour qu’une organisation se transforme tout en restant dans la course, nous dit John Kotter, l’unique moyen est de maintenir les résultats et les activités traditionnelles, tout en adoptant un esprit entrepreneurial agile, véloce et créatif. Les deux gagnent à fonctionner de concert.

Jusqu’à très récemment, les travaux de recherche de John Kotter, professeur émérite à la Harvard Business School et gourou du leadership et de la conduite du changement (il a notamment publié le best-seller Alerte sur la banquise !), reposaient sur un protocole identique : identifier les 10 à 20% d’entreprises les plus performantes et observer leurs pratiques, puis comparer avec les sociétés en milieu de peloton et les traînards. Dans son dernier projet, il s’est donné comme terrain d’exploration les entreprises se plaçant parmi les 1% et quelque les plus performantes, celles qui ont bâti des réussites vraiment extraordinaires grâce à des modes de fonctionnement extrêmement innovants. Puis, il en a observé d’autres dans leurs efforts pour reproduire la démarches des meilleures, à leur manière, dans leurs propres secteurs.

« Une entreprise qui ne repense pas régulièrement son orientation, tout en s’adaptant en permanence aux évolutions de son environnement, pour déployer ensuite les changements opérationnels nécessaires, se met en danger », explique-t-il. Mais, dit John Kotter, la solution ne consiste pas à apporter des ajustements à notre manière de fonctionner, ni à lancer des initiatives à l’intérieur du « système », ni encore à faire table rase du passé pour relancer la machine. « Bricoler la méthodologie habituelle ou mettre des turbocompresseurs à un système hiérarchique unique ne suffira plus à améliorer la situation. Autant essayer d’accrocher un moteur de fusée sur un éléphant pour qu’il se déplace plus vite. »

Ce qu’il propose ? Un système d’exploitation dit « dual » : pour qu’une organisation se transforme tout en restant dans la course, l’unique moyen est de maintenir les résultats et les activités traditionnelles « tout en adoptant un esprit entrepreneurial agile, véloce et créatif, les deux fonctionnant de concert ». La structure élémentaire du système ? Hiérarchie d’un côté, réseau de l’autre. « Le côté réseau est à l’image des entreprises gagnantes dans leur phase entrepreneuriale, avant qu’un organigramme n’indique les relations de reporting, les descriptions de postes et les statuts. » La plus grande partie du travail qui exige innovation, agilité, changement difficile et grandes initiatives stratégiques exécutées rapidement est transférée à la partie réseau. « Allégée d’autant, la hiérarchie peut se consacrer à ce pour quoi elle est conçue : faire correctement le travail d’aujourd’hui et gérer les initiatives stratégiques qui aident une entreprise à faire face aux ajustements prévisibles. »

Dans son livre Accelerate : Building Strategic Agility for a Fester-Moving World (traduit aux éditions Pearson France), John Kotter présente cinq principes fondamentaux sous-jacents à l’introduction de ce système dual, ainsi que les huit accélérateurs qui le conduisent : créer un sentiment d’urgence, construire une coalition pilote, constituer une vision et des initiatives stratégiques, lever une armée de volontaires, faciliter l’action en supprimant les obstacles, produire des victoires à court terme, entretenir l’accélération et instituer le changement.

Une implication importante du système dual décrit par Kotter réside dans la nécessité de redéfinir la notion de « stratégie », en la concevant comme une force dynamique, et non comme une force pilotée par un service de la planification stratégique et insérée dans un cycle annuel. « La stratégie n’obéira plus seulement à un cycle annuel parce que les opportunités et les risques n’obéissent pas à un cycle annuel. C’est une force qui, en permanence, recherche des opportunités, identifie des initiatives pour les exploiter et mène à bien ces initiatives avec célérité et efficacité. Cela confère à l’entreprise une sorte de ‘fitness’ stratégique : plus elle exerce ses compétences stratégiques, plus elle devient experte à affronter un environnement hyperconcurrentiel et plus ces compétences se gravent dans son ADN ou sa culture. »

Sur le même sujet


< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages